Canadiens de Montréal

«Une porte que Bergevin n’a pas encore ouverte»

Publié | Mis à jour

La blessure de Shea Weber, précisée mercredi par le département des communications des Canadiens de Montréal, forcera-t-elle Marc Bergevin à revoir sa stratégie en vue de la date limite des transactions?     

Le Tricolore était à cinq points d’une place en séries, mardi. Au lendemain de la défaite de jeudi à Boston, cet écart est maintenant de sept points. Ce sort rend improbable une participation aux éliminatoires.     

Ci-dessus, voyez les commentaires de Renaud Lavoie et d'Éric Fichaud à «DMD».   

«Ils vont l’être [vendeurs]», a prévenu le journaliste Renaud Lavoie à Dave Morissette en direct, à TVA Sports.     

«(La semaine dernière) ils étaient dans une situation où ils avaient droit à six défaites. Là, il leur en reste quatre et ils s’en vont à Pittsburgh et reçoivent Dallas samedi soir. Ayoye... ça décoiffe. Moi ce que je vois, c’est une équipe qui sera vendeuse.»     

Là où Bergevin ne dérogera pas de son plan en ce qui a trait à la date butoir des échanges, c’est qu’il ne se départira pas des joueurs - surtout ceux sous contrat - qui lui permettront d’avoir une formation compétitive l’an prochain.      

«Attention aux attentes. Jeff Petry ne s’en va pas. Tomas Tatar ne s’en va pas. Max Domi ne s’en va pas», croit Renaud Lavoie, qui ajoute que d’autres vétérans aguerris intéressent actuellement des clubs.     

«Est-ce que Nate Thompson est un joueur en demande? Je peux te dire que oui. Est-ce qu’on peut s’attendre au départ d’Ilya Kovalchuk? Probablement que oui.»     

Dans le cas du Russe, Bergevin n’est pas dupe. À moins d’obtenir une offre jugée satisfaisante par sa garde rapprochée, il serait étonnant de le voir quitter le giron.     

«Si Marc Bergevin se fait appeler concernant un choix de sixième tour, il va dire ‘je le garde avec nous’. Et s'il reçoit une offre qu’il ne peut refuser pour Ilya Kovalchuk, il n’a pas le choix.»     

Le DG du Bleu-blanc-rouge pourrait alors se laisser tenter par un choix de troisième tour ou, encore mieux, une sélection en deuxième ronde à l’encan amateur de juin.     

«Tu peux bâtir une transaction. Pour Bergevin, il y a une porte qu’il n’a pas encore ouverte. S’il peut faire un "hockey trade" avec des joueurs qui ont encore du terme à leurs contrats, je pense qu’il va écouter.     

«Il est prêt à écouter 24 heures sur 24.»     

La date limite des transactions est fixée au 24 février, à 15h. TVA Sports présentera une émission spéciale en direct sur toutes les plateformes.