LNH

Les Penguins n'ont pas oublié Pascal Dupuis

Publié | Mis à jour

Il semble que chaque année à pareille date, les Penguins obtiennent de l’aide vers la date limite des transactions. 

L’actuel directeur général du Wild du Minnesota Bill Guerin a lui-même été acquis en 2009 lorsqu’il était un ailier efficace dans les deux sens de la patinoire.    

Près de 10 ans plus tard, il a envoyé Jason Zucker aux Penguins en retour d’Alex Galchenyuk, du jeune défenseur Cale Addison et d’un choix conditionnel de premier tour. Les joueurs se réjouissent d'avoir un directeur général prêt à tout pour réussir. 

«C’est sûr. Tu peux être actif dans les deux sens, mais je ne sais pas combien d’organisations ont été aussi chanceuses que la nôtre d’avoir des Sidney (Crosby) et des (Evgeni) Malkin dans leur formation, a noté le défenseur Kristopher Letang. 

«Les DG doivent tout faire pour aider leur équipe et ne pas gaspiller les meilleures années de leurs joueurs. (Le DG) Jim Rutherford fait de son mieux pour rendre l’équipe compétitive. 

Pour Letang, avoir un DG actif est ce qu’il y a de plus motivant pour des vétérans qui n’ont qu’un objectif: la coupe Stanley. 

«On est tous à 32 ans. Malkin est à 33. Il nous reste moins d’années que par le passé. Chaque année, il y a le sentiment d’urgence. 

Zucker, comme Dupuis 

Avec l’arrivée de Zucker, Sidney Crosby retrouve un nouveau camarade de trio. Et il possède des habiletés comparables à celles d’une autre prise des Penguins pendant la période des transferts de la LNH : Pascal Dupuis. 

«"Duper" pouvait jouer dans toutes les situations dans la formation. Il avait une bonne vitesse et une bonne vision du jeu.  

«Zucker est semblable. Sa vitesse le rend efficace partout et son lancer est efficace.» 

Écoutez les commentaires de Kristopher Letang et de Sidney Crosby dans la vidéo, ci-dessus.