HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-FLORIDA-PANTHERS

Crédit : AFP

LNH

Les joueurs des Jets heureux pour leur entraîneur-chef

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Jets de Winnipeg étaient unanimes, jeudi, 24 heures après que l’entraîneur-chef Paul Maurice eut signé une longue prolongation de contrat. Ils ont tous indiqué qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour leur équipe.

«Je suis super content pour lui, c’est tellement mérité, a indiqué le défenseur Josh Morrissey au site internet de la formation du Manitoba. Je suis excité de l’avoir comme entraîneur. Je pense que c’est le bon entraîneur pour nous et nous sommes chanceux de l’avoir.»

L’arrière de 24 ans, qui n’a jamais été dirigé par un autre pilote dans la Ligue nationale, a vanté les qualités humaines de l’homme de 53 ans.

«C’est un gars pour qui tous les patineurs veulent jouer, a dit Morrissey. Il comprend que chaque année, tu as un nouveau groupe de joueurs et que chacun d’entre eux est différent. Ce qui fonctionne avec le joueur A ne fonctionne pas nécessairement avec le joueur B. Il s’adapte.»

Bon avec tout le monde, peu importe l’âge

Il n’y a pas seulement le défenseur qui considère que la capacité d’adaptation de Maurice représente son plus grand atout. Il a su comment gérer des jeunes joueurs.

«Dès que je suis arrivé ici à 18 ans, il m’a dit qu’il n’allait pas me présenter beaucoup de vidéos. Il m’a dit qu’il n’allait pas me montrer comment jouer en attaque. Il m’a laissé le comprendre par moi-même. Il me permet de faire des erreurs et il ne me réprimande pas en me laissant sur le banc tout le temps», a expliqué l’attaquant Patrik Laine.

«Il m’a tout de suite placé dans une situation où je pouvais produire, marquer et devenir un bon joueur pour cette équipe. C’était incroyable», a ajouté le deuxième choix au total du repêchage de 2016.

Les Jets ont un groupe de patineurs dont les âges varient de 18 à 33 ans. Il est donc essentiel qu’il soit en mesure de transmettre ses messages aux joueurs, et ce, peu importe leur année de naissance.

«Nous avons un très bon groupe de jeunes et ils réalisent des progrès très importants au niveau individuel, ce qui mènera éventuellement à un vrai jeu collectif solide, a affirmé Maurice. Être capable de communiquer et de travailler avec ce groupe fait en sorte que je suis très chanceux.»