LHJMQ

Une cuvée historique pour les joueurs de la LHJMQ?

Publié | Mis à jour

Le 26 juin prochain, à Montréal, aura lieu le repêchage de la Ligue nationale hockey et si une chose est claire, c’est qu’il s’agira d’une très bonne cuvée pour les joueurs de la LHJMQ. 

Selon la liste du plus récent classement du Bureau central de dépistage de la LNH publié le 13 janvier dernier, huit des 31 meilleurs espoirs nord-américains évoluent dans la LHJMQ.  

Notre expert en hockey junior Mikaël Lalancette a parlé de cinq espoirs intéressants lors de son passage à l’émission Dave Morissette en direct

Alexis Lafrenière 

«Le meilleur, celui qui sera repêché premier au total, c’est un Québécois. On ne peut pas demander mieux pour la LHJMQ» affirme Lalancette.  

Le meilleur espoir au monde revendique 89 points en 42 parties cette saison avec l’Océanic de Rimouski, lui qui aussi fait partie de la formation canadienne gagnante de l’or au dernier Championnat mondial de hockey junior. 

Malgré les statistiques qu’il met au tableau match après match, «ce qui m’impressionne le plus, c’est qu’il s’amuse sur la glace.» 

Hendrix Lapierre 

Le joueur de centre des Saguenéens de Chicoutimi n’a pas eu l’année pré-repêchage escomptée, lui qui n’a joué que 19 parties cette saison, en raison d’une accumulation de commotions cérébrales, soit trois en l'espace de dix mois. Par contre, il se servira de l’adversité qu’il a rencontrée cette année pour sortir plus fort de cette expérience. Même s’il y a des risques qu’il glisse au repêchage, Lapierre demeure un excellent espoir.  

D’autant plus que son dossier a été bien géré par son entourage : «C’est un gars de bonne famille, qui a de bonnes valeurs. [...] On s’est dit, pour le bien-être de sa carrière et pour le reste de sa vie : vaut mieux attendre. Au pire, il va peut-être glisser dans le repêchage, mais on veut être certain que lorsqu’il va ressauter sur une glace, il va être à 100% et on ne veut pas mettre en péril sa carrière dans la LNH. » 

Jérémie Poirier 

On le compare souvent à Thomas Chabot, non seulement parce qu’il est lui aussi un défenseur qui évolue pour les Sea Dogs de St John, mais parce qu’il a un instinct offensif redoutable. 

Avec 44 points en 53 matchs, l’arrière de six pieds fait très bonne impression depuis le début de la saison et il est à surveiller : «Un gars qui transporte la rondelle, un défenseur offensif, on sait qu’il est capable de récolter des points. [...] Au match des meilleurs espoirs de la LCH, il a été l’un des meilleurs.» 

Dawson Mercer 

Dawson Mercer n’a pas été échangé parce qu’il a moins de valeur, au contraire. Les Voltigeurs de Drummondville l’ont envoyé aux Saguenéens, justement, car il savait que le retour serait très intéressant. L’attaquant a gagné beaucoup de points depuis le début de la saison auprès des équipes de la LNH. De ce que Lalancette a vu de lui, « Quand il embarque sur la glace, il se passe quelque chose. Il est un gars énergique, c’est un combattant.» 

Justin Barron 

Même s’il a raté plusieurs matchs en raison d’une sérieuse blessure, Justin Barron pointe tout de même au premier rang des pointeurs chez les défenseurs des Mooseheads d’Halifax, lui qui a récolté 17 points en 27 rencontres. Mikaël Lalancette l’a comparé à Noah Dobson, qui évolue aujourd’hui pour les Islanders de New York : «C’est un gars qui transporte la rondelle. [...] Défenseur droitier, bon gabarit, belle maturité.» 

Voyez le segment dans son intégralité dans la vidéo ci-dessus.