Canadiens de Montréal

«C’est inquiétant»

Publié | Mis à jour

Claude Julien est en pensée avec Jay Bouwmeester, qu’il connaît depuis longtemps. 

«C’est inquiétant ce qui est arrivé à Jay. C’est une situation malheureuse», a dit l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, mercredi à Boston, à quelques heures de l’affrontement contre les Bruins. 

«Je connais bien Jay. Je l’ai connu avec Équipe Canada junior alors qu’il avait 16 ans. Je l’ai aussi côtoyé aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde à Toronto. C’est une bonne personne, a-t-il ajouté. À voir dans la vidéo ci-dessus.

«Même si ce sont des athlètes en excellente forme, ça ne garantit rien. Ce sont des choses qui arrivent. On l’a déjà vu avec Rich Peverley et Jiri Fisher.» 

Une scène qui fait peur 

Brendan Gallagher a lui aussi commenté l'événement. 

«Tu ne veux jamais voir une telle scène, ça fait peur, a mentionné l'attaquant. C’est arrivé à trois ou quatre reprises au cours des dernières années. Les médecins ont fait tout un travail pour le sauver.

«Heureusement, il y a un protocole en place pour bien réagir après des incidents aussi épeurants. J’ai aimé aussi la réaction des joueurs qui ont immédiatement hurlé pour recevoir l’aide des soigneurs.»

Mardi, le défenseur des Blues de St. Louis a été victime d’un malaise au banc de son équipe pendant la première période du match contre les Ducks d’Anaheim. 

Le vétéran de 36 ans s’est écroulé et a été escorté au vestiaire par des ambulanciers, qui avaient amené une civière par mesure de précaution.

Les joueurs des deux équipes se sont tous réunis sur la glace pour observer la situation, avant de retraiter au vestiaire. Les médecins des deux clubs se sont précipités pour porter assistance à Bouwmeester.

En raison de cet incident, les deux équipes ont décidé de reporter la rencontre. Au moment de l’interruption, c’était l’égalité 1-1.

Dans un communiqué publié très tôt mercredi matin, les Blues ont confirmé que Bouwmeester a subi un épisode cardiaque et qu’il était conscient et bougeait toutes ses extrémités durant son transfert à l’hôpital.