Canadiens de Montréal

L’importance de Phillip Danault en chiffres

L’importance de Phillip Danault en chiffres

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 11 février
Mis à jour 11 février

Phillip Danault est l’homme de confiance de Claude Julien.

Soir après soir, le Québécois a le mandat d’affronter les meilleurs éléments offensifs des équipes adverses.

À cela, vous pouvez ajouter son mandat important sur les mises en jeu, son travail en infériorité numérique et son rôle offensif sur le premier trio avec Tomas Tatar et Brendan Gallagher.

Selon moi, Danault ne reçoit pas assez de crédit pour l’excellence de son travail.

Le patineur originaire de Victoriaville est souvent dans l’ombre de Carey Price, Shea Weber ou encore Brendan Gallagher.

Chez les Canadiens, Danault est :

  • 2e pour les points (40)
  • 1er pour la fiche de +/– (+15)
  • 2e pour les points à égalité numérique (36)
  • 1er pour le temps passé en moyenne par match chez les attaquants (18:56)
  • 1er pour le temps passé en désavantage numérique chez les attaquants

De plus, il a pris 1112 mises en jeu, soit près du double de Nate Thompson (679), qui arrive au deuxième rang chez le Tricolore. Danault arrive même au cinquième rang à ce chapitre dans la LNH. 

Toutes ces statistiques démontrent que Danault recevra encore des votes cette année pour l’obtention du trophée Frank-Selke (meilleur attaquant défensif). Il a terminé au septième rang l’an dernier.

Danault fait du travail colossal depuis le début de la saison et il mérite beaucoup de considération. Il est dédié et il a à cœur les succès des Canadiens. Son engagement est indéniable. 

Le 1000e match de Weber seulement l’an prochain? 

Par ailleurs, la blessure à Shea Weber arrive à un mauvais moment pour deux raisons.

Premièrement, les Canadiens luttent désespérément pour une place en séries éliminatoires et ils sont privés de leur capitaine.

Et deuxièmement, Weber tentait cette année d’atteindre le plateau des 1000 matchs dans la LNH.

Weber est à 20 parties (980) de ce chiffre important et l’équipe a encore 24 rencontres à jouer avant la fin du calendrier régulier. Il n’a pas beaucoup de marge de manœuvre.

Sinon, ce sera l’an prochain.