Panthers c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Suzuki inspire de jeunes Japonais

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après le concours d’habiletés du Canadien de Montréal tenu dimanche au Centre Bell, le joueur de centre Nick Suzuki a été surpris par une équipe japonaise qui prendra part au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. 

Si l’athlète de 20 ans a instantanément charmé ces jeunes de 11 à 12 ans, c’est parce qu’il est un quart japonais, ces arrière-grands-parents étant directement originaires du pays. Né à London, en Ontario, Suzuki est un Canadien de cinquième génération.  

Le numéro 14 du Tricolore en a profité pour parler avec ses partisans nippons, signer des autographes et prendre la pose pour des photos. 

«Voir ces jeunes et comment ils me regardaient était une expérience spéciale. Peut-être qu'un jour on les verra dans la Ligue nationale de hockey (LNH), a indiqué Suzuki au site web de son équipe. Simplement être une influence sur eux est vraiment très spécial. Je veux montrer un bon exemple pour la jeune génération. Je sais qu'il y a une tonne de gens au Japon avec le même nom de famille et les enfants le reconnaissent, alors cela signifie beaucoup d'être un modèle pour eux.» 

Les hockeyeurs japonais ont eu la chance d’assister à une superbe performance de leur héros, jeudi, face aux Ducks. Suzuki a inscrit le premier but du match de cet important gain de 3 à 2 du CH. 

Visite prochaine au Japon 

«Les gars étaient tellement enthousiastes de rencontrer Nick en raison de ses racines japonaises. Il est une grande source de fierté pour la communauté japonaise, a déclaré Taro Kurokawa, l’entraîneur-chef de la sélection japonaise. Ils ont acheté des casquettes du Canadien et des t-shirts de Suzuki. Ils espèrent un jour jouer dans la LNH alors ils avaient beaucoup de questions à lui poser.» 

Visiter le pays du Soleil levant fait d’ailleurs partie des projets à long terme de Suzuki, qui aimerait partager davantage l’amour de son sport avec le pays de ses ancêtres. 

«Plus tard, j'aimerais bien aller sur la glace avec un groupe d'enfants là-bas. Je désire y aller et les appuyer. J'ai vu des vidéos non seulement d'enfants japonais, mais de partout en Asie», a-t-il indiqué. 

«Le sport est en pleine croissance et je sais que la LNH progresse avec des matchs disputés en Chine. Je suis certain que cela va porter ses fruits. Voir ces jeunes venir de là-bas jusqu’au Québec est plutôt spécial aussi.» 

Yutaka Fukufuji est le seul Japonais à avoir eu la chance de fouler les patinoires du circuit Bettman dans l’histoire de la ligue. Le gardien de but a été devant la cage des Kings de Los Angeles pendant quatre parties, en 2006-2007. 

Pour l’heure, Suzuki a peut-être rencontré son digne successeur.  

«Je suis un de ses plus grands partisans et je rêve de devenir un joueur de la LNH comme lui, a admis Yoshiki Chitose, 12 ans. C'était vraiment incroyable de le rencontrer. C'est un vrai fabricant de jeux. Il ne fait pas que marquer des buts. Il exécute aussi de belles passes. C'est un peu ma façon de jouer aussi.»