Canadiens de Montréal

Pas de Shea Weber d’ici samedi

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le défenseur du Canadien de Montréal Shea Weber devra patienter au moins jusqu’à samedi avant d’effectuer un retour au jeu, car son entraîneur-chef Claude Julien a confirmé lundi son absence pour les trois prochains matchs.   

Ainsi, le capitaine du Tricolore – dont le nom demeure sur la liste des éclopés – ne voyagera pas avec ses coéquipiers cette semaine. Après la visite des Coyotes de l’Arizona, lundi, le Canadien visitera les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh, mercredi et vendredi, respectivement. Par la suite, les Stars de Dallas se présenteront au Centre Bell, samedi.      

«On risque d'avoir plus de nouvelles vers le fin de la semaine», a indiqué Julien au sujet de la blessure du capitaine.

«Il ne fera pas le voyage à Boston et à Pittsburgh», a-t-il ajouté.

Blessé au bas du corps, Weber est tombé au combat pendant la rencontre de mardi face aux Devils du New Jersey.

Par ailleurs, l’attaquant Paul Byron, qui soigne une blessure à un genou, pourrait suivre les autres joueurs à l’étranger. Cependant, la date de son retour au jeu demeure indéterminée.

«On va le savoir plus demain, mais je ne serais pas surpris qu'il fasse le voyage, a commenté Julien. Il pratique avec l'équipe présentement.»

«C'est peut-être mieux de l'avoir dans notre entourage que de le laisser derrière», a-t-il ajouté.

Heureux pour les partisans

Comme tout le monde à Montréal ou presque, Julien est emballé par la prestation générale du vétéran Ilya Kovalchuk depuis son arrivée avec l’équipe il y a quelques semaines. Le Russe a soulevé le Centre Bell, samedi, en marquant le but gagnant contre les Maple Leafs.

«Je pense que les partisans se sont rendus compte assez rapidement que Marc (Bergevin, directeur général du CH) a pris une bonne décision», a indiqué Julien. 

«Il est arrivé avec une bonne attitude, excité d'être ici, il fait du bon travail et les gens se sont attachés à lui rapidement», a poursuivi l’entraîneur.

Cet apport fait du bien alors que l’équipe n’a que très peu de marge de manœuvre d’ici la fin de la saison si elle veut se glisser en séries éliminatoires au terme du calendrier régulier. 

«Chaque défaite qu'on a, c'est des méchants coups, a avoué Julien. Il faut y aller un match à la fois et gagner à domicile autant que sur la route.»

L’autre présence qui pourrait aider, sait-on jamais, est celle du footballeur québécois Laurent Duvernay-Tardif. Le joueur des Chiefs de Kansas City, nouveau champion du Super Bowl, sera salué au Centre Bell, ce soir, avant le match entre les Canadiens et les Coyotes.

Pourrait-il faire un petit discours dans le vestiaire? Julien, amusé par la question, n’était pas certain que cela pouvait se produire.

«Pas décidé encore!», a-t-il souri.

«Je ne suis pas sûr qu’il veuille le faire non plus, il parle beaucoup dernièrement, il a peut-être besoin d’un peu de recul», a-t-il poursuivi.

«Honnêtement, on est très contents de le voir, un champion, ça fait toujours plaisir de le fêter et de le voir.»

Voyez le point de presse complet de Claude Julien dans la vidéo ci-dessus.