Alouettes de Montréal

Cheerleaders: pirouette arrière des Alouettes

Publié | Mis à jour

Le dossier des meneuses de claques chez les Alouettes de Montréal a connu un revirement de situation, lundi avant-midi: l’organisation a annoncé le retour de son équipe de cheerleading en 2020. 

La semaine dernière, l’organisation montréalaise avait évoqué des raisons financières pour mettre à pied ses «cheerleaders». De passage à l’émission de TVA Sports JiC pour le «Club du vendredi», Biz et Jean-Michel Dufaux avaient exprimé leur incompréhension face à cette décision. Voyez ce segment dans la vidéo ci-dessus.      

Ce sont d'ailleurs les réactions négatives quant à la direction empruntée par le club qui l’ont incité à changer son fusil d’épaule. 

«Les partisans nous ont parlés, nos abonnés se sont manifestés. Ils nous ont, d'une façon constructive et respectueuse, en vaste majorité demandé de revoir notre décision. Ils ont surtout démontré leur attachement profond à notre équipe de cheerleaders, et aux Alouettes. Nous avons écouté et nous avons lu les nombreux messages», a spécifié la formation de la Ligue canadienne de football (LCF) dans un communiqué. 

«Nous souhaitons inviter dès cette semaine quelques représentants de l'équipe de "cheer" pour discuter avec la direction et aller de l'avant d'une façon satisfaisante, autant pour les fans que pour les Alouettes. Encore une fois, les Alouettes apprécient tous les commentaires qui démontrent la valeur que l'équipe a aux yeux de tous», a-t-elle aussi déclaré. 

La semaine dernière, la directrice du cheerleading chez les Moineaux, Annie Larouche, avait admis que le tout l’avait surprise. 

«On devait prendre cette décision rapidement parce que les auditions devaient avoir lieu dans deux semaines, avait-elle dit à l’Agence QMI. C’est une grosse annonce. On ne s’y attendait pas. C’est une décision qui n’est pas facile, mais que je respecte.» 

Ailleurs dans la LCF, les Tiger-Cats de Hamilton avait disputé la saison 2018 sans meneuses de claques avant leur retour l’année suivante.