NFL

Laurent Duvernay-Tardif n'en revient toujours pas

Publié | Mis à jour

Rentré à Montréal la veille, Laurent Duvernay-Tardif a rencontré les médias québécois pour la première fois depuis sa victoire historique au 54e Super Bowl, dimanche après-midi.   

Celui qui célébrera son 29e anniversaire dans deux jours peut se vanter d’être le premier Québécois à gagner le Super Bowl et le premier joueur actif de la NFL à avoir en poche un diplôme en médecine, obtenu à l’Université McGill en 2018.    

Une semaine exactement après le sacre des Chiefs de Kansas City, «LDT» flotte encore sur un nuage.  

«Tout s’est tellement passé vite... Quel beau moment! Je n’avais jamais vu ma mère pleurer de joie comme ça. En un instant, tu réalises que tous les efforts ont payé pour ce moment-là», a-t-il indiqué en conférence de presse. Voyez des extraits dans la vidéo ci-dessus.   

Il a avoué n’avoir pas joué au maximum de ses capacités en raison d’une blessure à un mollet survenue pendant la rencontre de dimanche dernier face aux 49ers de San Francisco.    

«C’est sûr qu’affronter une des meilleurs lignes défensives du circuit a été un défi. Le football reste un sport de contacts et on a toujours nos petits bobos et nos ecchymoses, mais il faut dire que ma blessure m’a hypothéqué tout au long de la rencontre», a-t-il expliqué aux médias  

Un parcours inspirant   

La semaine de célébrations qui vient de se terminer lui a laissé des cernes, mais «ça aura valu amplement la peine».    

Celui qui carbure aux projets (en plus d’avoir sa propre fondation) se dit très motivé à poursuivre sur sa lancée après cet événement majeur qui aura très certainement marqué sa jeune carrière.    

«J’ose croire que le Super Bowl va me permettre de catalyser encore plus mes projets et d’avoir un impact concret et positif auprès des jeunes au Québec», a conclu la sensation de l’heure.