Tennis

Le brio de Leylah Annie Fernandez ne suffit pas

Publié | Mis à jour

Une victoire inattendue de la jeune Québécoise Leylah Annie Fernandez contre Belinda Bencic, cinquième raquette mondiale, a marqué la journée de samedi, à la Fed Cup, mais le Canada s’est néanmoins incliné contre la Suisse.     

Fernandez, 17 ans, a ainsi prolongé le suspense en surprenant Bencic en deux manches de 6-2 et 7-6 (3). Tous les matchs étaient diffusés sur TVA Sports et TVA Sports direct.    

Elle permettait alors aux représentantes de l’unifolié de réduire l’écart à 2-1 dans cette rencontre de barrage disputée à Bienne. 

«J’étais plus agressive aujourd’hui (samedi), a commenté Fernandez, par voie de communiqué. J’ai pris la balle plus tôt, j’ai laissé aller mes coups et j’ai savouré le moment. Je me suis amusée sur le terrain et j’ai fait de mon mieux pour procurer une victoire à l’équipe.» 

«C’était incroyable et un peu inattendu, a pour sa part admis la capitaine de l’équipe canadienne Heidi El Tabakh. Je suis tellement fière de la façon dont elle s’est battue et de la façon dont elle a géré ses émotions. Elle a réussi à conclure le match, ce qui n’est jamais facile contre une joueuse du Top 5, mais elle a prouvé qu’elle était capable de rivaliser avec les meilleures. Cela a donné beaucoup d’énergie positive à l’équipe et cela nous a gardées dans la course.» 

Une défaite de Gabriela Dabrowski, qui était utilisée à la suite d’une blessure subie par Eugenie Bouchard à l’entraînement plus tôt cette semaine, a toutefois mis fin aux espoirs du Canada de se retrouver en phase finale de la compétition. Dabrowski s’est inclinée 6-3 et 6-4 devant Jil Teichmann, 68e joueuse mondiale, lors de la quatrième confrontation. 

Une progression fulgurante 

À la suite de ce résultat, le Canada ne se retrouvera donc pas parmi les 12 meilleures nations du tennis féminin, du 14 au 19 avril, à Budapest, en Hongrie. Ce constat ne doit toutefois pas diminuer l’exploit de Fernandez face à Bencic. Il s’agissait là d’une immense surprise. L’athlète originaire de Laval a notamment brisé la Suissesse quatre fois au cours de ce match. 

Fernandez, qui occupe le 185e rang au classement de la WTA, s'était aussi bien battue, vendredi, dans une défaite en deux manches de 7-6 (4) et 6-4 contre Teichmann. Bencic n’avait ensuite fait qu’une bouchée de Dabrowski qui, rappelons-le, demeure une grande spécialiste du double. 

En plus de Fernandez, Dabrowski et Bouchard, l’Ontarienne Bianca Andreescu était également à Bienne pour représenter le Canada. N’étant pas au sommet de sa forme, cette dernière était toutefois disponible uniquement pour le match décisif de double, qui n’a pas eu lieu.