Alouettes de Montréal

Une décision douteuse des Alouettes

Publié | Mis à jour

De passage à l’émission JiC pour le «Club du vendredi», Biz et Jean-Michel Dufaux ont exprimé leur incompréhension face à la mise à pieds des cheerleaders des Alouettes. 

Si le club montréalais a évoqué des raisons financières, Dufaux s’inquiète de cette posture, car pour une organisation qui avait rassuré le public en se vantant d’avoir les poches profondes, mettre fin à un programme si peu coûteux comme celui des cheerleaders est inquiétant. 

De son côté, Biz trouve dommage «qu’on prenne une décision au nom d’un groupe de personne sans même les consulter.» Les cheerleaders ne doivent plus être considérées comme étant de simples meneuses de claque, mais bien comme des athlètes émérites et le fait que deux sports partagent un même terrain et une même foule ne devrait créer aucun problème.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.