Canadiens de Montréal

Dans les coulisses des femmes des joueurs du CH

Publié | Mis à jour

Les femmes des joueurs du Canadien de Montréal ont créé cette année leur équipe de hockey, The Habs Not, et ont de grandes ambitions pour leur formation.

En effet, dès la saison prochaine, elles souhaitent intégrer une ligue de hockey féminine. Pour y parvenir, elles développent leurs techniques et leurs habiletés semaine après semaine, lors d’entraînements qui se tiennent dans un aréna de La Prairie.

«C’est le groupe le plus tissé serré que j’ai vu depuis 2009», a lancé Angela Price, la femme du gardien Carey Price, en entrevue à la chaîne TVA Sports.

Certaines ont déjà de l’expérience sur glace. D’autres en sont toutefois à leurs premiers coups de patin. C’est le cas de la Californienne Sydney Thompson, épouse de Nate Thompson, pour qui l’apprentissage a été quelque peu douloureux.

«Je me suis cassée le coccyx sans trop le savoir. Je savais que quelque chose n’allait pas et j’en ai parlé à Nate. Il pensait que c’était seulement une contusion et il m’a dit d'endurer et de retourner jouer comme un vrai joueur de hockey», a-t-elle raconté.

Les bébés aussi

Julie Petry fait également partie du groupe de joueuses. Elle n’hésite pas à amener son bébé en poussette, sur la glace, pendant les entraînements.

«Étant maman, j’ai peu de temps pour pratiquer des sports. Donc, de vivre cet esprit de compétition et d’être avec les autres filles, c’est vraiment amusant», a dit la conjointe de Jeff Petry. L’entraîneur des Habs Not, Normand Lacroix, promène aussi la poussette tout en supervisant ses joueuses.

Cette expérience leur a permis de comprendre davantage le métier de joueur de hockey.

«Maintenant, quand je regarde un match et qu’un joueur fonce dans la bande, je grimace car je sais que ça fait», a rigolé Mme Price.

En marge de leurs entraînements, les femmes des joueurs du Canadien poursuivent diverses initiatives auprès de la communauté montréalaise.

Elles ont notamment participé à la collecte d’argent et de denrées annuelle de l’équipe au profit de Moisson Montréal l’automne dernier. Elles sont aussi étroitement impliquées auprès de la Fondation du Canadien pour l’enfance, qui aide les jeunes défavorisés à adopter de saines habitudes de vie.

- D’après un reportage de Geneviève Tardif