Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Tennis

Fed Cup: pas de simple pour Bianca Andreescu

Publié | Mis à jour

La Canadienne Bianca Andreescu, sixième raquette mondiale, ne devrait pas disputer de matchs de simple lors du duel de barrage du Groupe mondial de la Fed Cup entre le Canada et la Suisse, qui se déroulera, vendredi et samedi, à Biel.  

En effet, le tirage au sort a eu lieu, jeudi, et ce sont Leylah Annie Fernandez (185e) et Eugenie Bouchard (267e) qui seront les joueuses qui disputeront les matchs de simple.  

Tous les affrontements de cette rencontre seront présentés à TVA Sports et TVA Sports direct. Le tout s'amorcera, vendredi, dès 8h00. 

Malgré son sixième rang mondial et ses exploits innombrables, Andreescu devra se contenter du double ce week-end. Ce sera un retour plus en douceur à l’action, puisqu’une blessure au genou l’a empêchée de livrer des matchs cette saison. Elle a d’ailleurs dû faire une croix sur le tournoi d’Auckland et les Internationaux d’Australie en janvier.

L’athlète de 19 ans pourra compter sur une spécialiste du double pour l’épauler face à la Suisse. Dabrowski, septième au classement de la WTA en double, compte déjà une finale à sa fiche (tournoi d’Adélaïde) et a atteint les quarts de finale à Melbourne avec sa partenaire Jelena Ostapenko.

Elles seront confrontées à Viktorija Golubic (142e en double) et Stefanie Voegele (99e en simple). Du lot, c’est cette dernière qui a le plus de rythme, s’étant inclinée en finale du tournoi de Newport Beach, dimanche dernier.

Les Québécoises en simple

Bouchard aura un gros défi devant elle en ouverture de compétition, puisque son adversaire sera la cinquième joueuse au classement de la WTA, Belinda Bencic. La Suissesse de 22 ans n’a toutefois pas le début de saison escompté, ayant été notamment vaincue au troisième tour aux Internationaux de l’Australie.

Après un début d’année encourageant, la Montréalaise s’est inclinée pendant les qualifications de ce premier Grand Chelem de la saison. Elle revendique désormais le 267e échelon mondial. «Je crois en notre équipe. Nous devons y aller avec une attitude de négligées et essayer de nous battre», a mentionné Bouchard sur le compte Twitter de la Fed Cup.

La Lavalloise Fernandez (185e) fera d’abord face à Jil Teichmann (68e) vendredi, avant de se mesurer à Bencic le lendemain. L’adolescente de 17 ans représente le Canada pour une deuxième fois seulement. Elle impressionne en ce début 2020, car elle a atteint le tableau principal en Australie après être passée par les qualifications. Elle a toutefois baissé pavillon devant Lauren Davis au premier tour.

«Nous savons que nous faisons face à des rivales de taille, a déclaré El Tabakh par voie de communiqué, jeudi. Au fil des ans, la Suisse a prouvé qu’elle avait une solide équipe et elle possède un bassin de joueuses talentueuses. Ce ne sera pas facile, mais notre équipe est prête à relever le défi. Nous avons travaillé fort toute la semaine et nos joueuses ont hâte de défendre les couleurs du Canada.»

Ce sera un premier duel entre les deux pays depuis 2004, le Canada ayant remporté trois des cinq duels face à la nation helvète. 

Le gagnant de la rencontre se méritera une place lors de la phase finale de la Fed Cup, qui réunira les 12 meilleures nations, du 14 au 19 avril, à Budapest en Hongrie. La France, l’Australie, la République tchèque et la Hongrie ont déjà leur billet en poche.  

Il y a huit duels de barrage, dont celui du Canada et de la Suisse.