Canadiens de Montréal

«La décision est facile pour Bergevin»

Publié | Mis à jour

Depuis son arrivée à Montréal, le Russe Ilya Kovalchuk a offert de bonnes performances aux partisans et aux dirigeants des Canadiens. 

Avec 10 points en 13 matchs et un but en tirs de barrage, la veille, pour donner la victoire au CH face aux Devils du New Jersey , Kovalchuk intéresserait certaines équipes qui aspirent aux grands honneurs cette saison.  

Ainsi, le directeur général de l’équipe, Marc Bergevin, serait peut-être tenté d’échanger son vétéran attaquant. 

«Il faut l’échanger, a indiqué sans détour l’ancien joueur de la LNH Aaron Ward, mercredi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Vraiment. C’est un gars qui a du momentum en ce moment. Depuis le dernier mois, seul Tomas Tatar a plus de points que lui. Pour les Canadiens, puisque leur saison est terminée, c’est une situation pour les jeunes joueurs de se prouver au directeur général et à l’entraîneur. C’est une décision facile pour Bergevin, de l’envoyer ailleurs et d’essayer d’obtenir un choix au repêchage.» 

Toutefois, Bergevin devra obtenir la réponse à savoir s’il préfère garder un vétéran pour guider ses jeunes ou obtenir un actif pour un joueur qui ne lui a virtuellement rien coûté. 

«C’est une situation où tu dois décider si tu veux un gars qui guide tes jeunes joueurs ou si tu préfères regarder le portrait global pour l’équipe, a continué Ward. Tu n’as pas beaucoup de joueurs à échanger alors tout le monde tentera d’essayer d’obtenir Kovalchuk. C’est un gars qui peut compter des buts. Tout le monde cherche ça et ça ne coûtera pas cher. Tu as une opportunité d’avoir quelque chose de significatif en retour. 

«J’ai parlé à deux équipes hier et tout le monde est en train de décider ce qu’il fera. [...] Le nom de Kovalchuk est là. Tout le monde est en train de décider si c’est un gars qui peut entrer dans leur formation et avoir de l'impact.» 

Kovalchuk avec les Hurricanes? 

Ward connaît bien les Hurricanes de la Caroline, l’une de ses anciennes équipes. La formation est en pleine lutte pour obtenir une place en séries éliminatoires. Serait-elle tentée par Kovalchuk? 

«Je vais dire quelque chose de pas gentil, mais les Hurricanes sont "cheaps", a admis Ward. En ce moment, ils ne sont pas dans les séries éliminatoires. [...] Pour eux, c’est possible, mais ce n’est pas le genre d’action qui caractérise cette équipe. 

«Pour Kovalchuk, je pense que ce sera une équipe qui a une meilleure position au classement en ce moment. Une équipe comme St. Louis. [...] Des équipes dans les positions un, deux ou trois. Tu vas le mettre peut-être sur le troisième trio et il sera une autre option sur l’avantage numérique.» 

Ward s’est également avancé sur la valeur d’un prochain contrat pour Kovalchuk. 

«C’est difficile, a confié l’ancien défenseur. Avec le plafond salarial, c’est toujours quelque chose de difficile. Pour chaque équipe, c’est différent. Vraiment, ce n’est pas un 5 millions $. Il a 36 ans, il est capable de compter des buts. Mais la situation qu’il a vécue avec les Kings, c’est quelque chose que les directeurs généraux ont encore en tête. Je pense que c’est plus raisonnable d’avoir quelque chose comme 3 ou 4 millions $.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.