JiC

Kovalchuk : les Canadiens attendent

Publié | Mis à jour

La saison dernière, à pareille date, quelques transactions changeaient déjà le portrait de la Ligue nationale de hockey (LNH). Jake Muzzin à Toronto, Nick Bjugstad à Pittsburgh, Brian Boyle à Nashville...    

Même les Canadiens avaient bougé tôt avec l’échange mineur qui avait ramené Dale Weise à Montréal.        

Or, à moins de trois semaines de la date limite des transactions 2020, les eaux demeurent calmes. Et même si ce n’est qu’une question de temps avant que la machine des échanges ne se mette en marche, Marc Bergevin a tout intérêt à demeurer patient, surtout en ce qui concerne Ilya Kovalchuk.    

La spectaculaire victoire de 5-4 du CH sur les Devils au New Jersey en tirs de barrage, survenue mardi, a retardé le moment où le Tricolore se retrouvera du côté des vendeurs. Mais à huit points d’une place en séries au début du mois de février, il faudra un tour de force sur la glace pour éviter l’exclusion...    

Sans ce tour de force, Kovalchuk deviendra une cible alléchante pour toute équipe aspirante, surtout en vertu de ses bonnes performances.     

Or, selon le journaliste de TVA Sports Renaud Lavoie, les partisans devront attendre encore un bon moment avant de savoir ce qui se passera avec l’attaquant russe, devenu instantanément un des favoris à Montréal depuis sa signature en tant que joueur autonome.    

«On va attendre. On le fait de la bonne façon présentement chez les Canadiens. Ça ne sert à rien de paniquer et d’y aller avec la première offre. Il faut attendre le plus longtemps possible», a déclaré Lavoie à l’émission JiC sur TVA Sports, mercredi, avant d’élaborer.    

«Chris Kreider n’est pas encore échangé parce qu’on ne sait pas ce qui va arriver avec les Rangers. S’il signe une prolongation de contrat - parce que c’est encore possible - ou qu’il est échangé aux Bruins de Boston... Plus ces gars tombent, plus la valeur d’Ilya Kovalchuk monte.     

«Regarde ceux qui tombent. Soudainement, ton retour sur Ilya Kovalchuk est plus beau que tu penses.» - Renaud Lavoie    

Kovalchuk totalise 10 points en 13 matchs depuis que le Tricolore l’a amené à Montréal. Le vétéran de 36 ans a vu son contrat se faire résilier par les Kings de Los Angeles après 17 parties en début de campagne 2019-2020. Le franc-tireur s’était contenté de neuf points.    

«Kovy» a inscrit 441 buts et 428 aides pour un total de 869 points en 910 matchs dans la LNH depuis le début de sa carrière.