LNH

«Il a atteint le fond du baril»

Publié | Mis à jour

Le défenseur des Devils du New Jersey P.K. Subban connaît une saison horrible. Avec une maigre récolte de 11 points en 51 matchs, ce n’est plus un secret pour personne.

Subban écoule cette saison la sixième année d’un contrat de huit ans qui lui rapporte 72 millions $. Avec un minime nombre de points un affreux différentiel de -18, on peut dire que le joueur d’arrière représente l’un des pires ratios qualité/prix de la LNH.

Ainsi, est-ce que les Devils seraient tentés de racheter le contrat de Subban? Une opération qui diminuerait un peu la facture et le poids sur la masse salariale de l’équipe.

«Je pense qu’elles (NDLR : les chances de racheter le contrat de Subban) sont nulles, a souligné l’animateur de la chaîne TVA Sports, Louis Jean, mardi, lors de l’émission Les Partants. [...] Selon ce que l’on m’a expliqué et dit, je pense vraiment que ce n’est pas l’intention des Devils.

C’est une déception. P.K. Subban est probablement la plus grande déception actuellement. Pire différentiel, il ne produit plus sur l’avantage numérique. Sincèrement, il n’est pas l’ombre de lui-même. [...] L’objectif était de faire les séries et on espère qu’il peut redevenir le défenseur qu’on est allé chercher pour vendre des billets. Mais lorsque l’équipe est aussi mauvaise, c’est difficile de vendre des billets.»

Et Jean ne s’arrête pas là dans son explication.

«Deuxièmement, il est censé être un leader à la ligne bleue, il ne l’est pas actuellement, a continué Jean. Il n’a pas vraiment d’impact. Il est en train de devenir un joueur complètement oublié et pour lui, je peux vous le dire, ça lui fait extrêmement mal. Je suis le premier étonné de voir que c’est difficile pour lui à ce point. Je sais qu’il a eu une certaine régression au cours des dernières années, mais là ce n’est pas une régression, il a atteint le fond du baril.»

Jean évoque également la possibilité que l’exubérant défenseur ne soit peut-être pas concentré à 100 % à la pratique de son sport.

«C’est un athlète excessivement fier et c’est un gars qui va tout faire pour se racheter, a nuancé Jean. Je pense que la plus grosse chose pour P.K. Subban c’est qu’il va devoir se regarder dans le miroir et se dire : "Est-ce que je fais tout pour être à mon meilleur, pour aider l’équipe et pour être à mon meilleur sur la glace? Ou est-ce que j’ai trop de distractions entourant mon sport et ce que je fais?"»

À voir dans la vidéo ci-dessus dans laquelle Jean discute également du cas Ilya Kovalchuk avec les Canadiens.