Crédit : AFP

NFL

Shanahan et Garoppolo blâmés

Stéphane Cadorette

Publié | Mis à jour

Les visages étaient longs, les yeux rougis et les réponses parfois brèves, mais les 49ers ont tout de même laissé un mémo à la ligue au terme de leur cruelle défaite : ils n’ont pas dit leur dernier mot.

L’effet lendemain de veille après une défaite au Super Bowl n’a rien d’un mythe. Trois des quatre derniers finalistes vaincus lors du match ultime ont raté les séries l’année suivante.

«Ça ne devrait pas être un problème», a répondu à cet effet l’entraîneur-chef Kyle Shanahan.

«On va retrousser nos manches et oublier ça. Nous serons motivés pour la prochaine saison. Nous avons surpris plusieurs personnes cette année et plusieurs de nos joueurs reviennent. D’autres vont s’ajouter. Nous allons récupérer un peu et attaquer la prochaine saison», a-t-il assuré.

De son côté, le quart-arrière Jimmy Garoppolo secondait le pilote. Après avoir vécu la gloire, mais dans un rôle de réserviste, avec les Patriots, il devait toutefois apprivoiser le sentiment d’agonie après le revers des 49ers.

«C’est une sensation que je n’ai jamais ressentie et que les gars dans ce vestiaire n’ont pas vraiment vécue non plus. Ce qui est positif, c’est que les gars sont touchés et ils ont à cœur leurs coéquipiers et cette organisation. Il y a beaucoup de bon qui ressort de cette saison même si c’est difficile de le voir en ce moment», a-t-il philosophé.

Les 49ers se sont effondrés au quatrième quart

Difficile de ne pas pointer du doigt les deux compères pour l’effondrement au quatrième quart, eux qui détenaient une avance de 20-10.

Shanahan, autant dans son rôle de coordonnateur offensif des Falcons au Super Bowl 51 que de patron des 49ers au Super Bowl 54, a vu ses équipes poivrées de 46 points contre aucun au cours du quatrième quart.

Les sept séquences offensives qu’il a dirigées lors de ces deux matchs, au quatrième quart, ont résulté en quatre dégagements et trois revirements.

Garoppolo, quant à lui, a raté une belle occasion de s’inscrire dans la légende, quand dans les dernières minutes du quatrième quart, il n’a pas su rejoindre Emmanuel Sanders sur une longue passe.

«Ce sont des moments dont on rêve, mais on n’a pas su bien terminer», a constaté le quart-arrière.

La défensive, solide pendant trois quarts, a connu des ratés quand l’attaque des Chiefs a procédé à un tempo plus rapide au quatrième quart. Elle n’avait concédé que huit passes ayant traversé plus de 20 verges dans les airs durant toute la saison et en a concédé trois à Patrick Mahomes dimanche.

«C’était une bonne décision de leur part. Ils nous ont pris hors position à quelques reprises. Nous avons peut-être ressenti un peu de fatigue», a dit le joueur de ligne auteur de 1,5 sac du quart, DeForest Buckner.