SPO-LAURENT DUVERNAY-TARDIF

Crédit : Sébastien St-Jean / Agence QMI

NFL

«L’appui du Québec a fait la différence»

Véronique Racine

Publié | Mis à jour

Au lendemain de la victoire des Chiefs de Kansas City, la sœur de Laurent Duvernay-Tardif, Marilou, est revenue sur les émotions qu’elle a vécues lors de la victoire de son frère. 

«Ça a été un match qui a eu des hauts et des bas, c’était vraiment des montagnes russes. C’est la même chose pour nous avec nos émotions dans les gradins. On était un gros groupe qui regardait la game ensemble, qui supportait Laurent, donc, au moins, ça aidait [...] Tout le monde criait et pleurait, donc c’était beaucoup d’émotions», a-t-elle expliqué à l’émission «Franchement dit» à QUB radio, lundi.  

Membre de l’équipe nationale d’aviron et présentement «en camp préolympique» à Victoria, en Colombie-Britanique, Marilou Duvernay-Tardif explique qu’elle a eu droit à une permission spéciale de la part de son entraîneur afin d’aller encourager son frère à Miami. 

«On n’est pas supposé d'avoir le droit de manquer l’entraînement pour aucune raison. Il y a deux semaines, quand les Chiefs ont gagné, j’ai appris qu’il allait au Super Bowl. J’ai texté mon coach et je lui ai expliqué la situation [...] Il a été super compréhensif [...] C’était important pour moi d’être ici avec ma famille.» 

Marilou Duvernay-Tardif est d’avis que l’appui du Québec «a fait la différence» pour son frère. 

«Par les réseaux sociaux, par le contact avec ma famille, je pouvais sentir tout le support que toute la province amenait à Laurent. Je pense que ça a fait la différence, honnêtement», a-t-elle confié à l'animateur Jonathan Trudeau.