Canadiens de Montréal

«Claude Julien a réussi à jouer dans la tête de Jesperi Kotkaniemi»

Publié | Mis à jour

Jesperi Kotkaniemi a fait énormément réagir en raison des propos qu’il a tenus après son premier match avec le Rocket de Laval, samedi.   

«C’était mon match préféré de l’année. Tout le monde me faisait confiance derrière le banc. Simplement aller sur la patinoire et sentir la confiance, ça m’a fait beaucoup de bien», a affirmé le jeune attaquant de 19 ans des Canadiens de Montréal après la défaite de 5-4 face aux Senators de Belleville.     

Selon l’animateur de l’émission de TVA Sports JiC, cette déclaration est lourde de sens.   

«C’est la déclaration de l’année dans toute l’organisation des Canadiens. Je pense que tout ce qui a trait à l’avenir à court et moyen terme des Canadiens se trouve dans cette déclaration de Kotkaniemi. L’avenir étant spécifiquement celui de Claude Julien.»  

À son avis, l’entraîneur-chef ne réserve pas le même traitement aux vétérans qu’aux joueurs moins expérimentés.   

«Quand un vétéran connaît des difficultés, qu’est-ce que l’entraîneur va dire, Julien le premier? Il va lui dire d’arrêter de s’en faire, de retrouver le pur plaisir de jouer, de ne pas trop réfléchir et que c’est ce qui va l’aider à se relancer.  

«Paradoxalement, lorsque ce même Julien voit que cette pureté et ce plaisir habitent un jeune de 20 ans, il n’aime pas ça.»  

Ce qui a fait dire à Jean-Charles Lajoie que «Julien a réussi à jouer dans la tête de Kotkaniemi».   

Les Canadiens veulent-ils brûler un autre joueur?   

Il est ensuite allé encore plus loin en ajoutant ces deux phrases assassines : «Est-ce que Marc Bergevin, Trevor Timmins et Geoff Molson veulent brûler un autre premier choix de l’organisation, qui plus est un autre troisième choix au total, dans les mains d’un écraseur de jeunes talents comme Julien? L’organisation veut-elle encore se couvrir de ridicule et de honte aux yeux des partisans?»  

Il a ainsi proposé aux hauts dirigeants du CH de laisser «KK» pendant une période prolongée à Laval, où il sera mieux épaulé par Joël Bouchard, selon «JiC».   

«Kotkaniemi, ce n’est pas un mince dossier. Il faut en prendre soin et trouver une façon de le faire fonctionner. Pour ça, il faut un gars qui le comprend, comme Joël Bouchard, qui est un pédagogue bien de son temps.»  

«Nick Suzuki est plus fort que Claude Julien entre les deux oreilles»

Par contre, si Nick Suzuki, un autre espoir prometteur du Tricolore, échappe au sort subi par Kotkaniemi, c’est parce qu’«il est plus fort que Julien entre les deux oreilles». 

«Mentalement, Suzuki est probablement trop fort pour la ligue, a soutenu "JiC". Julien ne peut pas lui jouer dans la tête, il ne peut pas abîmer sa confiance, peu importe le traitement qu’il lui réserve. Suzuki est plus fort que Julien entre les deux oreilles. Ça, c’est une vérité.»

«Suzuki, c’est l’exception qui confirme la règle des enfants-rois qui se joignent à la ligue et qui ont été élevés dans la ouate».

Voyez ce segment dans la vidéo ci-dessus.