LNH

À VOIR : Furieuse bagarre de gardiens à Calgary!

Publié | Mis à jour

Le nom de la bataille de l’Alberta a pris tout son sens samedi, alors que les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary ont bataillé dur, menant même à un combat entre les gardiens Mike Smith et Cam Talbot. 

Sur le papier, les Oilers n’ont fait qu’une bouchée de leurs rivaux, l’emportant 8 à 3 tout en décochant pas moins de 49 tirs au filet. Ces chiffres incroyables ont cependant été supplantés par les 102 minutes de pénalité distribuées au cours de ce match.  

Voyez la bagarre entre les deux gardiens dans la vidéo ci-dessus.  

En fin de deuxième période, alors que le pointage était de 6 à 3 pour les Oilers, ces derniers ont obtenu une bonne chance de marquer à l’embouchure du filet, mais Talbot a immobilisé la rondelle, couché sur le dos. L’attaquant Sam Gagner s’est ensuite fait trop insistant au goût du portier et ce qui a fait sortir le gardien de ses gonds, distribuant de violents coups avec son biscuit. 

«Je n’ai pas aimé le fait qu’il arrive et qu’il me donne un coup de bâton quand je suis sur le dos, après le sifflet, a expliqué Talbot au site web des Flames, mentionnant également la frustration par rapport au pointage. Ce genre de choses, dans une partie comme ça, ça me met en furie et j’ai réagi en conséquence. Ce n’était peut-être pas ma réaction la plus intelligente, mais mes émotions ont pris le dessus.» 

Cette échauffourée a pris un tout autre sens lorsque Smith, le gardien adverse, s’est amené à la ligne rouge pour inviter son homologue à danser. 

«C’était du hockey comme dans le bon vieux temps. Il a donné des coups de bloqueur, et je n’ai pas aimé ça. J’ai été voir ce qui se passait et il a accepté l’invitation», a raconté Smith au site web de son équipe, le sourire aux lèvres. 

C’est d’ailleurs l’homme masqué d’Edmonton qui a remporté ce combat, au plus grand plaisir de ses coéquipiers. Il s’agirait d’ailleurs du premier combat entre gardiens depuis que Braden Holtby et le regretté Ray Emery ont jeté les gants, le 1er novembre 2013. 

De l’intensité à en revendre 

Au travers de tout ce chamaillage, Connor McDavid a trouvé le fond du filet deux fois et Leon Draisaitl a fourni quatre mentions d’aide, portant son total à 83 points cette saison, un sommet dans la Ligue nationale de hockey. Smith était évidemment bien fier de la tenue de son équipe. 

«Ce sont des parties amusantes. On est pas toujours obligé de se battre, mais ça fait partie de l’équation, a confié l’Ontarien. C’était seulement du hockey de haute intensité. À la fin janvier-début février, ce sont des rencontres importantes. Nos joueurs se sont bien battus et ont été sans pitié.» 

L’entraîneur des Flames Geoff Ward était beaucoup moins satisfait de la performance de sa troupe qui a été du côté des perdants pour la première fois en quatre rencontres de la bataille de l’Alberta en 2019-2020. 

«Tout le monde a vu la même chose. Ils ont été bons et nous ne l’avons pas été. Maintenant, ce qu’on peut contrôler, c’est notre façon de nous préparer pour le prochain match, a-t-il indiqué après le duel. Nous devons en tirer des leçons afin d’être beaucoup plus compétitifs. Je crois que certains de nos gars l’étaient, mais en tant que groupe, nous n’en avons pas fait assez.»

Sujets