SPO-IMPACT-MLS-COLUMBUS-CREW

Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Impact de Montréal

8 joueurs qui pourraient surprendre cette saison

Publié | Mis à jour

La dernière saison de l’Impact de Montréal aura déçu d’innombrables partisans. Pour une troisième année consécutive, le Bleu-Blanc-Noir n’a pas participé aux séries et certains attendent encore un coup de circuit de la part de l’organisation. L’attaquant de pointe tant attendu depuis plusieurs années n’est toujours pas arrivé, et la formation, celle qui n’a pas réussi à se qualifier pour le tournoi d’après-saison, n’a pas réellement changé. 

Pourtant, le club est confiant de causer toute une surprise en 2020 avec son alignement actuel. Accompagné d’un certain Thierry Henry, quelques joueurs pourraient offrir le meilleur soccer de leur carrière et ainsi permettre aux siens de faire vivre de beaux moments en Ligue des champions de la CONCACAF et en MLS. Voici donc une liste des joueurs qui pourraient surprendre cette saison. 

1. Anthony Jackson-Hamel

Le Bombardier de Limoilou n’a pas réellement eu sa chance sous l’ère Rémi Garde. Ennuyé par les blessures, Jackson n’a pas pu faire taire ses détracteurs et montrer qu’il est en mesure de devenir un véritable danger pour les défensives adverses. Pourtant, l’attaquant dans la mi-vingtaine a montré de superbes pièces de jeu l’an dernier, et ce, malgré un temps de jeu restreint. Le Québécois a d’ailleurs trouvé le fond du filet à trois reprises en six petites titularisations.

Anthony Jackson-Hamel frappe à la vitesse de la lumière! - TVA Sports

Deviendra-t-il le numéro 9 tant recherché depuis le départ de Didier Drogba?

2. Ballou Tabla

Le milieu offensif était promis à un brillant avenir avec le prestigieux FC Barcelone. Cependant, l’aventure de Ballou avec les Blaugrana s’est compliquée. Pas en mesure de devenir un joueur de premier plan au sein de l’équipe réserve, le jeune d’origine ivoirienne est de retour avec l’Impact cette saison. Celui qui avait terminé la saison à Montréal par prêt appartient désormais au Bleu-Blanc-Noir, qui a fait son acquisition durant la saison morte. Rémi Garde n’avait pas été satisfait du jeu de Ballou l’an dernier, mais le jeune joueur a montré qu’il possède des qualités techniques exceptionnelles lors du premier match préparatoire face à D.C. United avec deux buts. Chose certaine, Ballou sait provoquer de l’offensive et s’il continue sur le bon chemin, il pourra mettre quelques ballons dans le filet cette année et devenir la carte cachée de Thierry Henry.

3. Evan Bush

C’est connu, Evan Bush a été la victime de nombreuses critiques en ne répondant pas aux attentes. L’Américain avait terminé la dernière campagne avec 59 buts accordés en 32 départs, lui qui nous avait habitués à en laisser passer une dizaine de moins lors des trois dernières années. Bush a tellement déçu, si bien qu’il a perdu son poste de gardien numéro un en fin de calendrier régulier au profit de Clément Diop. Le vétéran de 33 ans ne voudra certainement pas qu’un scénario similaire se reproduise cette saison et voudra poursuivre sur ses succès de 2018. Bush avait alors réalisé dix blanchissages et avait été considéré comme l’un des gardiens d’élite du circuit Garber avec un total de 132 arrêts. Chose certaine, son poste de gardien numéro un demeure en danger et il devra tout donner pour le conserver.

4. Clément Diop

Le «Spiderman» sénégalais ne cesse de faire écarquiller les yeux depuis ses performances en Championnat canadien. Le gardien auxiliaire nous a régalé en réalisant de véritables bijoux lorsqu’il se retrouvait devant le filet et c’est un peu grâce à lui si Henry aura la chance de jouer le Ligue des champions en février. Diop aura réussi à forcer la main de l’état-major afin de subtiliser la place de partant à Evan Bush pour les dernières rencontres de la saison. Les deux portiers vont se livrer une chaude bataille lors du camp préparatoire pour gagner le poste de gardien numéro un. L’échantillon que Diop nous a offert l’an dernier est très mince, mais s’il continue à ne rien donner de la sorte, il se pourrait très bien qu’un nouveau visage soit entre les poteaux du Bleu-Blanc-Noir. 

5. Romell Quioto

Obtenu dans la transaction envoyant le défenseur Victor Cabrera au Dynamo de Houston, l’international hondurien pourrait devenir un joueur clé à Montréal. Après une saison 2019 assez tranquille au Texas et pointé du doigt par plusieurs partisans pour son manque d’éthique de travail, Quioto pourrait saisir l’opportunité qui s’offre à lui et rebondir à Montréal. Le milieu de terrain avait connu une année 2018 du tonnerre. Reconnu pour être un distributeur de ballon hors pair, Quioto avait réalisé 12 passes décisives et six buts en 32 matchs. En espérant qu’il ne soit pas le dossier «Harry Novillo» de la saison...

6. Bojan Krkic

Changer d’équipe au beau milieu de la saison n’est pas une chose facile. Parlez-en à Bojan, qui est débarqué à Montréal en pleine course aux éliminatoires. Même s’il semblait un peu timide et discret à ses premiers matchs, l’ancien joueur du Barça nous a montré l’étendue de son talent à un moment parfait, soit à Toronto face à l’éternel rival de l’Impact. 

bojan! -

Cela avait pris un certain temps à l’ailier Alejandro Silva à trouver ses repères avec Montréal. Mais lorsqu’il a débloqué, Silva est devenu l’un des attaquants les plus dangereux de la ligue. Ce scénario pourrait très bien s’appliquer à Bojan. Ses habiletés techniques incroyables et ses frappes pourraient faire la différence lors de certaines rencontres. Il pourrait d’ailleurs gonfler ses statistiques personnelles plus qu’on le pense. Après tout, avec le départ imminent d’Ignacio Piatti en Argentine, tout porte à croire que Bojan pourrait devenir la prochaine vedette du onze montréalais.

7. Joel Waterman

Une signature bénigne qui pourrait changer bien des choses. Jusqu’à présent, l’Impact ne compte que sur quatre défenseurs centraux : Rudy Camacho, Rod Fanni Joel Waterman et le jeune Karifa Yao. L’Impact manque présentement de profondeur à ce poste, sachant que Yao, 19 ans, n’est pas peut-être pas encore mûr pour la MLS. Et l’Impact n’est pas à l’abri d’une blessure. Si jamais l’équipe perdait les services d’un Rudy Camacho ou d’un Rod Fanni, Joel Waterman obtiendrait une place de titulaire par défaut. Difficile de savoir si l’ancien joueur de première ligue canadienne saura freiner les attaques des Carlos Vela et des Josef Martinez de ce monde. Mais si c’est le cas, il s’agira d’une superbe signature de la part de l’organisation, qui aura su mettre la main sur un bon défenseur à rabais.

8. Maximiliano Urruti

Oui. Urruti se retrouve sur cette liste. «L’archer de Rosario» s’est attiré les foudres de quelques amateurs après sa première année avec l’Impact pour ne pas avoir marqué suffisamment de buts. Utilisé comme avant-centre par Garde, Thierry Henry pourrait lui donner un rôle différent où il sera un peu plus à l’aise. Urruti avait pourtant connu un bon début de saison l’an dernier en formant un bon duo avec Piatti. Lorsque Nacho s’est blessé, ça s’est gâté pour lui. L’attaquant argentin nous a tout de même prouvé qu’il était capable de marquer des gros buts avec de superbes frappes enroulées.

Les attentes ne seront pas élevées pour Maxi Urruti en 2020. Ce dernier pourrait nous surprendre et battre sa marque de quatre buts et six aides. Ne reste plus qu’à savoir si les flèches de l’archer vont atteindre la cible.