Boxe

«Nous avons retrouvé Eleider»

«Nous avons retrouvé Eleider»

Nancy Audet

Publié 30 janvier
Mis à jour 30 janvier

Malgré ce qui se dit et s’écrit, il n’y a rien de réglé pour Artur Beterbiev.  

Jeudi matin, sa garde rapprochée m’a rappelé poliment qu’il n’y avait eu aucune annonce officielle et que le dossier n’était pas encore ficelé.   

Pourtant, le chroniqueur de boxe Dan Rafael annonçait mercredi que le champion unifié des mi-lourds allait affronter son aspirant obligatoire à son titre IBF des mi-lourds, Fanlong Meng au Centre Vidéotron, le 28 mars prochain.  

Bref, on va attendre que Top Rank confirme le tout avant de célébrer. 

Le retour du «vrai» Alvarez 

Marc Ramsay est à Miami en ce moment. Il était sur une terrasse quand il a aperçu Gilberto Ramirez. Le boxeur mexicain lui a lancé : «J’ai signé les papiers.» Il a donc accepté d’affronter Eleider Alvarez dans le cadre d’un combat éliminatoire. Le gagnant aura la chance de se battre pour le titre WBO des mi-lourds. Un titre laissé vacant par Canelo Alvarez et qui a déjà appartenu au boxeur colombien.

Les deux clans ont maintenant jusqu’au 6 février pour s’entendre. Espérons que Ramirez ne sera pas trop gourmand. L’agent du boxeur colombien, Stéphane Lépine me disait à quel point son boxeur va bien. «Nous avons vraiment retrouvé le vrai Eleider.»  

Le boxeur de 35 ans n’a pris qu’une semaine de vacances. Il est déjà de retour au gymnase et se prépare déjà pour la suite. Le Groupe GYM espère organiser ce duel au Québec. La dernière fois qu’Alvarez s’est battu au Québec, c’était en juin 2017 quand il s’est mesuré à Jean Pascal.  

Un nouveau pacte pour Rivas 

Oscar Rivas attend patiemment une annonce officielle d’un pacte de plusieurs combats avec Top Rank. Son agent poursuit les négociations et espère procéder à cette annonce très bientôt.  

Le poids lourd pourra mettre derrière lui toute la saga entourant son dernier duel face à Dillian Whyte. L’Anglais a finalement été blanchi des soupçons de dopage qui pesaient contre lui. Rivas doit maintenant aller de l’avant et faire oublier la seule défaite de sa carrière.  

Idéalement, il obtiendrait un combat d’importance à Québec le 28 mars prochain. Reste à voir si Marc Ramsay va accepter d’embarquer dans le bateau quand ce sera officiel. Le réputé entraîneur n’aime pas trop gérer deux gros combats la même soirée. À suivre... 

Un gala relevé à Rimouski  

Les amateurs de boxe de Rimouski auront droit à un très bon gala le 21 février prochain. David Lemieux, Simon Kean, Erik Bazinyan et Artem Oganesyan seront les têtes d’affiche.  

On vient d’apprendre que Thomas Chabot a aussi été ajouté à cette carte. La première expérience avait été un succès, et les organisateurs pensent vendre encore plus de billets cette fois-ci.  

Selon mes informations, plus de trois mille billets ont déjà été vendus. Seuls les billets très hauts dans les gradins sont encore disponibles. La boxe en région semblait au départ un pari risqué, mais les fans sont nombreux à répondre présents. C’est une bonne nouvelle pour le sport et pour les boxeurs.  

Lexson Mathieu en vedette d’un gala le 14 mars 

Eye of The Tiger Management serait sur le point d’annoncer son prochain gala au casino de Montréal. Lexson Mathieu se retrouverait en finale de cette soirée de boxe présentée le 14 mars prochain.  

On me souffle à l’oreille que le titre NABF des super-moyens sera à l’enjeu. Une grande opportunité pour le boxeur de Québec, qui n’a disputé que huit combats depuis ses débuts professionnels. Ce gala et l’identité de son adversaire seront annoncés très bientôt, me dit-on. 

La saga de l’entraîneur de Butler 

Steven Butler et son équipe ont décidé de procéder à des changements importants après sa cuisante défaite contre Ryota Murata. Jean-François Bergeron a été remercié. Rénald Boisvert ne sera plus responsable de l’entraînement de Butler, qu’il dirigeait depuis les rangs amateurs.  

Le boxeur de 24 ans tente un essai avec Mike Moffa. Un entraîneur d’expérience qui est reconnu pour son bouillant caractère. Disons que ses boxeurs ont intérêt à écouter... sinon la porte ne se trouve pas très loin.  

Moffa aurait aussi fait un essai avec Junior Ulysse. Semble-t-il que l’expérience n’a pas été concluante. Moffa aurait carrément refusé d’entraîner le boxeur de 31 ans.  

Ulysse a accordé une entrevue samedi soir sur les ondes de Punching Grace et il a raconté qu’il cherchait un entraîneur d’expérience. Il n’écarte pas la possibilité de magasiner de l’autre côté de la frontière. Il n’est toujours pas de retour au gymnase et soutient qu’il n’est pas pressé. Étonnant pour un pugiliste qui vient de subir une deuxième défaite en carrière il y a presque deux mois...