Boxe

Steven Butler : Jean-François Bergeron est «en paix»

Publié | Mis à jour

Après sa défaite par TKO contre le Japonais Ryota Murata le 23 décembre dernier, le Québécois Steven Butler a coupé les ponts avec ses entraîneurs Rénald Boisvert et Jean-François Bergeron. Ce dernier se dit en paix avec la décision.  

«Deux ans et demi de notre vie où on a passé beaucoup de temps ensemble et partagé beaucoup de choses, a souligné Bergeron, lundi, à la journaliste de TVA Sports Nancy Audet. C’est un "kid" que j’aime beaucoup. Je pense que c’est réciproque. Émotionnellement, c’était très difficile [...] Je suis très en paix avec la décision et tout ce qui a été fait.»    

Le combat entre Butler et Murata a donné droit à son lot de frictions à l’intérieur de l’équipe de «Bang Bang». En effet, selon Nancy Audet, la stratégie adoptée pour le choc ne semblait pas faire l’unanimité.  

«Après le combat, on s’était entendu pour dire que ça n’avait pas fonctionné au niveau de la stratégie, a souligné Audet lors de l'émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Même avant, il y avait un petit peu de doute. Camille Estephan s’est assis avec Jean-François Bergeron et, ensemble, ils ont déterminé que c’était mieux pour Steven Butler de prendre une autre direction.»  

Même s’il n’est plus son entraîneur, Bergeron croit encore au potentiel de son ancien poulain.  

 «Je pense qu’il a un potentiel, a confié Bergeron. Rendu là, ça va être de mettre l’emphase sur les détails. Il va falloir qu’il travaille toutes les facettes, pas seulement une ou deux facettes, toutes les facettes. [...] Ça dépend beaucoup du feu intérieur de Steven, jusqu’à quel point il est prêt à travailler sur différentes choses, sur les détails. Je n’ai pas d’inquiétude qu’il a ce feu intérieur pour devenir champion.»  

Butler tente présentement un essai avec l'entraîneur Mike Moffa. 

À voir dans la vidéo ci-dessus.