LNH

«Je déteste perdre» - Shea Weber

Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Shea Weber a un esprit compétitif. Même à un match des étoiles, le capitaine du Canadien avait comme objectif de partir du Missouri avec la victoire.

Weber et ses coéquipiers de la division Atlantique ont participé à la finale, mais ils ont finalement perdu 5 à 4 contre la bande à Connor McDavid et Leon Draisaitl de la division Pacifique.

«C’était une belle expérience, a raconté Weber dans le vestiaire de l’équipe adverse au Enterprise Center. J’aime toujours vivre le match des étoiles. J’aurais aimé gagner, mais nous sommes passés près. Je déteste perdre. À la fin, c’était assez intense contre la division Pacifique.»

En deux petits matchs, le défenseur originaire de la Colombie-Britannique a marqué un but, obtenu deux passes et terminé avec un dossier de +3. Il a aussi distribué l’unique mise en échec de la soirée à Kristopher Letang.

«Je voulais avoir un chiffre dans toutes les statistiques, a répliqué Weber avec le sourire. Il me manquait une punition. Ce n’était pas une grosse mise en échec contre Kris. J’ai même eu le temps de lui parler sur la glace pour dire que j’étais pour me placer dans sa trajectoire. Je lui avais dit de garder sa tête haute, mais il a trébuché un peu contre mon bâton. Je ne l’ai pas blessé, alors c’est correct.»

À l’image des plus vieux joueurs à ce match des étoiles, Weber a partagé cette expérience à St. Louis avec sa femme et ses trois enfants.

«J’étais heureux pour mes enfants. Le plus vieux de mes enfants a cinq ans, il devrait se souvenir un peu de ce match.»

Un petit Letang heureux

Kristopher Letang a maintenant de la pression sur les épaules. Invité au match des étoiles pour une sixième fois, le défenseur des Penguins a reçu un défi de son jeune garçon de sept ans, Alex.

«Je veux retourner au match des étoiles avec mon papa encore une fois l’an prochain et les autres années aussi, a dit Alex après le revers de 9 à 5 de la division Métropolitaine contre l’Atlantique. C’était magique comme expérience, j’ai vraiment aimé ça. J’ai aussi rencontré plusieurs mascottes de la LNH. J’ai dit à Kris qu’on devra y retourner et encore juste nous deux!»

Letang a fait le voyage à St. Louis avec le plus vieux de ses deux enfants. Sa femme, Catherine, était restée à Pittsburgh avec leur jeune fille, Victoria.

«Je ne sais pas si j’aurai encore la chance de vivre un match des étoiles, a rappelé Letang. J’ai trouvé ça vraiment spécial de partager ce voyage avec mon garçon. J’en profite aussi pour remercier Jen (Jennifer Bullano Ridgley, la vice-présidente des médias chez les Penguins). Elle a joué à la gardienne avec Alex pendant que j’étais sur la glace vendredi et samedi!»