Ski et planche

Mikaël Kingsbury triomphe à Tremblant

Sportcom

Publié | Mis à jour

(Sportcom) – Les champions carburent à la pression. C’est un cliché du monde du sport, mais Mikaël Kingsbury (86,80 points) l’a renforcé une fois de plus alors qu’il a remporté l’épreuve des bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique de Mont-Tremblant, samedi, par l’infime marge de 0,20 point sur son grand rival japonais Ikuma Horishima (86,60 points).

Kingsbury a pleinement profité d’être le dernier à s’élancer en super finale. Le champion olympique en titre a pris le temps de regarder la descente de Horishima. Et avec les haut-parleurs installés près du portillon de départ, il savait que le pointage à battre était de plus de 86 points.

«Ikuma, il commence à être bon pour être constant et sortir sa meilleure descente en super finale. C’est aussi une de mes forces, Ben Cavet aussi, et c’est pourquoi nous sommes les trois premiers au monde.»

«Rebondir ou être le meilleur quand ça compte, je commence à être habitué. Et d’être à la maison, il y a toujours une petite coche de plus. Je veux bien performer devant ma famille et mes amis. Je me suis fait plaisir, même si la piste n’était vraiment pas évidente.»

Celui qui signe sa troisième victoire en quatre départs cette saison a fait un copier-coller de sa descente en finale en y retranchant une demi-seconde. «J’avais le gros bout du bâton et cette demi-seconde, c’est-ce qui a fait la différence en fin de compte.»

Gabriel Dufresne a été l’autre Canadien à accéder à la finale et s’est classé 12e.

Justine Dufour-Lapointe perplexe

Si Justine Dufour-Lapointe est arrivée un peu à court en qualification en terminant 12e, elle a su remonter son ski d’un cran en finale et en super finale, mais pas assez aux yeux des juges. Elle a fini cinquième (78,59 points), ce qui l’a laissée perplexe.

«J’ai tout fait. J’ai skié de façon propre, j’ai sauté plus haut, j’ai atterri mes sauts à la perfection. Je pense que rendue là, les juges ne voulaient juste pas voir une Canadienne aujourd’hui sur le podium», a-t-elle laissé tomber en riant.

La double-médaillée olympique est à court de solutions pour remonter sur le podium, mais elle ne compte pas baisser les bras pour autant.

«Je ne sais pas quoi dire d’autre. Je ne sais pas ce qu’ils veulent. Je fais mon possible pour être la plus clean possible pour faire des grabs et faire exactement ce que la foule veut voir et je me ramasse cinquième. Je suis déçue de cette position, mais de l’autre côté, j’ai vraiment tout fait et je ne peux rien m’enlever aujourd’hui. J’étais satisfaite de la run. »

La Française Perrine Laffont (82,14 points) est demeurée invaincue cette saison. Elle a devancé la Kazakhe Yuliya Galysheva (80,99 points) et la Russe Anastasiia Smirnova (80,18 points).

La Québécoise Valérie Gilbert a terminé huitième. Pour sa part, Chloé Dufour-Lapointe a dû se contenter du 17e rang après avoir été éliminée en qualifications.