HKN-SPO-CAROLINA-HURRICANES-V-COLUMBUS-BLUE-JACKETS

Crédit : AFP

LNH

Elvis n’est pas mort, les Blue Jackets non plus

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Blue Jackets de Columbus sont en pleine lutte pour une place en séries éliminatoires dans l’Association de l’Est et c’est en grande partie grâce au gardien d’origine lettone Elvis Merzlikins.

Merzlikins, 25 ans, connaît une séquence absolument exceptionnelle devant le filet des Blue Jackets. Depuis le 31 décembre, il a affiché un dossier de 9-2-0, une moyenne de buts alloués de 1,65 et un taux d’efficacité de ,951. Mieux encore, Merzlikins a savouré la victoire à ses cinq derniers départs, récoltant au passage trois jeux blancs.

Lors de son plus récent blanchissage, le 18 janvier, il a repoussé les 41 rondelles dirigées vers lui face aux Devils du New Jersey. Cet exploit illustre parfaitement l’utilité de Merzlikins.

«Comme équipe, nous avons joué les six premières minutes et après, nous avons regardé jouer Elvis pour le reste de la première période et durant le deuxième tiers au complet. Nous avons mieux joué en troisième, pestait l’entraîneur-chef des Blue Jackets John Tortorella, cité sur le site web de la LNH. Nous n’avons pas été bons et Elvis mérite tout le crédit pendant que cherchions notre erre d’aller.»

Avec 62 points au classement après 51 matchs, les Jackets occupent la première position parmi les clubs repêchés. Ils sont également à un seul point des Islanders de New York et du troisième rang de la section Métropolitaine.

Merzlkins a définitivement su relever le défi depuis la blessure de Joonas Korpisalo qui, à la suite d’une opération à un genou, a raté les 12 derniers matchs de l’équipe. Globalement, le rendement des Blue Jackets en 2019-2020 a de quoi étonner puisque la formation de Columbus a notamment perdu les services de l’attaquant Artemi Panarin et du gardien Sergei Bobrovsky au cours de la saison morte.

Deux Lettons plutôt qu’un

Les performances de Merzlikins ne doivent toutefois pas reléguer aux oubliettes la bonne tenue de Korpisalo qui, avant de se blesser, présentait une fiche de 17-10-4 et une moyenne de 2,49 cette saison.

En plus de Merzlikins, qui est déménagé en Suisse dès l’âge de 8 ans, un autre gardien d’origine lettone a par ailleurs fait sa part chez les Blue Jackets. Le jeune Matiss Kivlenieks, 23 ans, a récolté la victoire à son seul départ dans la Ligue nationale de hockey, le 19 janvier, contre les Rangers de New York. Il a alors bloqué 31 des 32 tirs de l’adversaire, dont quatre en provenance du bâton de Panarin. Kivlenieks a été rétrogradé au club-école, les Monsters de Cleveland, pendant la pause du match des étoiles, mais il pourrait retrouver les Blue Jackets sous peu.

Le prochain match de Columbus est prévu le 1er février contre les Sabres, à Buffalo. Le lendemain, les Blue Jackets seront au Centre Bell pour y affronter le Canadien.