Crédit : AFP

Tennis

Australie: deux énormes surprises!

Publié | Mis à jour

Serena Williams, 9e mondiale et en quête d'un 24e titre record en Grand Chelem, a été éliminée dès le troisième tour des Internationaux d'Australie vendredi par la Chinoise Qiang Wang (29e) 6-4, 6-7 (2), 7-5.

C'est également fini pour Naomi Osaka, tenante du titre, qui s'est inclinée 6-3, 6-4 devant la jeune Coco Gauff, l'adolescente de 15 ans avait battu Venus Williams au premier tour, exactement comme elle l'avait fait l'an dernier à Wimbledon où elle s'était ainsi fait un nom avant d'atteindre, déjà, les huitièmes de finale pour sa première participation.

Mais la Japonaise avoue avoir été un peu surprise, car elle l'avait battue 6-3, 6-0 aux derniers Internationaux des État-Unis.

«On peut le dire, oui. Il aurait fallu jouer différemment, mais pour le faire, il aurait fallu que je m'attende à ce qu'elle joue comme ça, et je n'y étais pas du tout prête», a confessé la joueuse âgée de 21 ans, en précisant que ces derniers mois Gauff avait gagné en agressivité et en qualité de service.

Osaka n'a plus dépassé les huitièmes d'un tournoi du Grand Chelem depuis qu'elle a remporté coup sur coup les Internationaux des États-Unis en 2018 et d'Australie en 2019.  

Gauff, elle, n'avait encore jamais joué le tableau principal à Melbourne.

«Il y a deux ans, je perdais au premier tour du tournoi junior et me voilà ici aujourd'hui, c'est fou !», s'est-elle exclamée après avoir nettement dominé l'ex-numéro 1 mondiale sur le court Rod Laver, du nom du champion australien et seul joueur à avoir réussi le Grand Chelem... deux fois.

«Je n’ai jamais rencontré Rod Laver, mais il faudrait qu’on organise un rendez-vous, il me faut un selfie avec lui pour Instagram», a lancé l'adolescente. Le vénérable champion lui a répondu dans un Tweet qu'il serait «ravi de (la) rencontrer».

Faute professionnelle

À 38 ans, Williams estime avoir commis une faute professionnelle en se laissant battre par la Wang, qu'elle avait balayée il y a quatre mois en 44 minutes en quarts de finale des Internationaux des États-Unis.

«Honnêtement, si on ne veut pas se mentir, tout est pour moi. J'ai perdu le match», a constaté Williams qui a commis 56 fautes directes, contre 20 à Wang, en 2 h 41 min. de match.

«J'ai fait beaucoup d'erreurs. Je n'ai pas fait autant de mauvais coups à New York, ni même en général depuis très longtemps. J'ai fait trop de fautes pour une athlète professionnelle», a-t-elle affirmé.

Le gain de la deuxième manche, au cours de laquelle elle a sauvé deux balles de bris, lui avait pourtant rendu une certaine confiance.

«J'étais optimiste, je pensais gagner le match. Je me suis dit "okay, maintenant il faut en terminer". Je ne pensais vraiment pas que je perdrais cette rencontre.»

Finalement, après les quatre finales jouées depuis son dernier titre majeur en 2017 à Melbourne, ce n'est encore pas cette fois qu'elle égalera le record de 24 titres du Grand Chelem détenu par Margaret Court.

La cadette des soeurs Williams n'avait plus été éliminée si tôt à Melbourne depuis 2006, elle qui y détient sept titres depuis 2003. Elle n'avait pas joué le tournoi en 2011 ni en 2018.