Crédit : MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

Deux ans de plus dans le nid pour Kristian Matte

Publié | Mis à jour

Kristian Matte a toujours eu le logo des Alouettes tatoué sur le cœur. Le centre l’a démontré en signant une nouvelle entente de deux saisons avec la formation montréalaise.

Le vétéran de 34 ans, qui a obtenu une place au sein de l’équipe d’étoiles de l’Est la saison dernière, en sera à une onzième saison avec la formation montréalaise en 2020. Il a aussi été sacré joueur de ligne offensive par excellence de l’équipe au cours des quatre dernières campagnes.

«C’était très important pour moi de demeurer à la maison, a expliqué Matte lors d’un point de presse présenté au Stade olympique. Les négociations n’ont pas été très longues parce que je voulais demeurer avec les Alouettes. Je n’ai jamais voulu jouer ailleurs.»

Matte est l’un des seuls survivants des saisons de misère. Puis, avec la retraite de Luc Brodeur-Jourdain l’an dernier, il est devenu un rassembleur de premier plan au sein de la ligne offensive. 

Un leader à sa façon

On se souvient encore de la séquence vidéo où on l’a vu réconforter le quart Vernon Adams jr lors des dernières minutes de la défaite contre les Eskimos d’Edmonton lors de la demi-finale de l’Est.

Il avait agi comme un vrai leader avec un coéquipier qui était inconsolable.

«Ça fait longtemps que je suis là, donc je sais de la façon que ça marche, a ajouté Matte. Je sais ce que je dois faire pour poursuivre ma progression en tant que joueur. Comme leader, je ne suis pas très vocal. Je choisis mes moments pour parler.»

«C’est un vétéran de 10 saisons dans la LCF et il a connu beaucoup de succès au cours des dernières années, a souligné le directeur-général Danny Maciocia. Il est très respecté dans le vestiaire et il n’a pas raté un match en 2019.

«Sans compter qu’il amène un élément de stabilité avec lequel ils ont eu du succès. Il a logo tatoué sur le cœur. Pour nous, c’était très important de le garder.»

Une unité complète

Le collègue de Matte sur la ligne offensive, Sean Jamieson, s’est également entendu pour deux saisons avec les Alouettes. Ce qui signifie que tous les partants de cette unité en 2019 sont sous contrat.

À l’heure actuelle, le seul point d’interrogation de la ligne offensive concerne le bloqueur Tony Washington qui a subi une blessure importante à une cheville l’an dernier.

«Selon les rapports médicaux que j’ai, il devrait être à son poste au camp d’entraînement. Je sais qu’il passe beaucoup de temps en ville et il voit notre équipe médicale de façon fréquente», a mentionné Maciocia.

L’homme de football est très heureux parce qu’il pourra maintenant s’attaquer à d’autres dossiers prioritaires.

«Pour moi, la fondation d’une bonne équipe repose sur un bon quart, de bons joueurs canadiens, mais surtout une bonne ligne à l’attaque, a précisé Maciocia. Au cours des dernières journées, on a consolidé notre contenu canadien et on vient aussi de le faire avec notre ligne à l’attaque.

«On a encore du travail à faire, mais on s’en va dans la bonne direction. On va pouvoir passer à d’autres priorités comme la ligne défensive.»