Canadiens de Montréal

«On veut tous gagner»

Publié | Mis à jour

Shea Weber en sera à une septième présence au Match des étoiles, en fin de semaine, à St-Louis. Il participera du même coup au concours du lancer le plus puissant pour la quatrième fois de sa carrière.  

Après y avoir participé en 2015, 2016 et 2017, le capitaine du Tricolore y sera pour la deuxième fois avec l’uniforme du Tricolore. Encore une fois cette année, l’objectif ultime sera de battre la marque de 108,8 mph établis par Zdena Chara en 2012. 

Weber a remporté l’épreuve reine du Concours d’habiletés lors de ses trois participations. 

Même si battre le record de Chara demeurait tout un accomplissement, Weber confie qu’il n’y accorde pas trop d’importance : «Évidemment que ce serait bien de battre le record, mais ce n’est pas quelque chose pour laquelle je me suis pratiqué. Ce n’est pas très important, même si ça demeure une compétition amusante. Nous sommes tous compétitifs et on veut tous gagner.» 

En 2015, l’arrière des Canadiens avait bien failli détrôner Chara, avec un lancer de 108,5 mph.  

Contrairement à ce que plusieurs pourraient penser, le défenseur ne fait rien de spécial avant de s’élancer. Il y va simplement, comme dans un match: «La seule chose que je fais c’est de rester assis pendant deux heures et demie, attraper froid et effectuer mon tir. [...] Il n’y a pas trop d’échauffement, c’est ce qui rend l’épreuve unique.» 

Weber sera confronté à Mark Giordano, Seth Jones, Victor Hedman, Elias Pettersson et John Carlson, vendredi soir.