Le commissaire Roger Goodell

Crédit : AFP

NFL

Les commotions cérébrales en hausse dans la NFL

Publié | Mis à jour

Le nombre de commotions cérébrales subies par les joueurs de la NFL en 2019 a légèrement augmenté par rapport à 2018, avec 224 cas contre 214, mais reste loin du chiffre alarmant de 2017, a annoncé le circuit Goodell, jeudi.  

Lors de la saison 2017, pas moins de 281 commotions cérébrales avaient été déplorées, ce qui avait poussé la NFL à mettre en place de nouveaux règlements.  

«Nous devons encore approfondir nos recherches pour voir si les changements de règles opérés ont été efficaces» comme le supposait la chute de commotions enregistrées l'an passé, a déclaré Jeff Miller, vice-président exécutif de la NFL, en charge des questions liées à la santé et à la sécurité. 

Miller veut examiner si l'interdiction des plaquages avec le casque vers l'avant a changé le comportement des joueurs et si oui ou non la suppression des blocages côté aveugle instaurée cette saison a contribué à une réduction des blessures. 

Le nombre de commotions cérébrales durant les entraînements en présaison a baissé, passant de 45 en 2018 à 30 en 2019, après que la Ligue a interdit plusieurs exercices à fort impact. 

Les matchs de la saison actuelle ont été arrêtés 19 fois afin de faire passer à un joueur un test de commotion cérébrale. Un record.