Crédit : AFP

LNH

La Coupe Stanley de retour au Canada?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

À la pause du match des étoiles, cinq équipes canadiennes sont toujours bien impliquées dans la course aux séries éliminatoires. Six pour ceux qui croient encore aux chances du Canadien de Montréal.

Depuis le retour des Jets de Winnipeg dans la Ligue nationale de hockey (LNH) lors de la saison 2011-2012, jamais six équipes canadiennes n’ont pris part au même rendez-vous printanier. À deux occasions, cinq des sept équipes ont réussi à se qualifier, soit en 2015 et en 2017.

Lors de la conquête des Blues de St. Louis, il y a moins d’un an, trois équipes représentant l’unifolié ont accédé aux éliminatoires.

Les Oilers, la plus grande amélioration

Les Oilers d’Edmonton est l’équipe canadienne qui connaît la plus grande amélioration en comparaison avec l’année dernière. La formation albertaine compte huit points de plus au classement, même si elle avait joué un match de plus à même date, il y a un an. Elle occupe le deuxième rang de la division Pacifique, un point derrière les Canucks de Vancouver.

«On est dans une bonne position en entrant dans notre pause, a dit l’entraîneur-chef Dave Tippett sur le site des Oilers après leur dernier match avant la pause du match des étoiles, une victoire de 7 à 3 contre les Coyotes de l’Arizona. On traverse une bonne séquence depuis le retour du congé de Noël. Nous jouons de la bonne façon.»

Depuis leur défaite en finale de la Coupe Stanley lors des séries éliminatoires de 2006, les Oilers ont participé une seule fois au rendez-vous d’après-saison, en 2017.

Les Canucks sont la seule autre formation canadienne à avoir enregistré une amélioration au classement en comparaison avec l’année dernière, eux qui ont cumulé six points de plus avec deux matchs de moins.

Les Flames, la plus grande régression

L’autre formation albertaine, les Flames de Calgary, est l’équipe qui a le plus régressé cette année. À pareille date l’année dernière, elle comptait 14 points de plus à sa fiche. Toutefois, les Flames détiennent quand même le troisième rang de la division Pacifique, à égalité avec les Oilers, les Coyotes et les Golden Knights de Vegas.

Le Canadien et les Jets ont chacun obtenu dix points de moins qu’à pareille date l’an dernier.