Canadiens de Montréal

JiC s'enflamme et s'en prend à un membre de l'organisation du CH

Publié | Mis à jour

À l’heure où les partisans des Canadiens sont partagés entre l’idée de garder certains vétérans et celle de les échanger, Jean-Charles Lajoie, lui, favoriserait largement l’option «vendeur» s’il le pouvait. «JiC» le martèle d’ailleurs depuis déjà plusieurs semaines.

Le coloré animateur a toutefois amené un élément nouveau à son argumentaire, jeudi.

Voyez, dans la vidéo ci-dessus, le segment «L'Apéro», de l'émission «JiC». 

Selon lui, si les amateurs hésitent toujours à vouloir que certains joueurs de l’équipe soient échangés, c’est la faute d’une seule et unique personne : Trevor Timmins.

Dans cette optique, «JiC» s’est d’ailleurs adressé aux partisans du Tricolore.

«Quand vous refusez de vendre au plus offrant Tatar, Kovalchuk et Petry, vous signifiez que vous préférez vous accrocher à moins de 3% de chances d’accéder aux séries.

«Vous préférez ça à voir Marc Bergevin engraisser sa banque, en vue du prochain repêchage, de deux choix de 1er tour et d’un choix de 2e tour. Et pourquoi vous faites ça? Parce que Trevor Timmins, à force de sélections abrutissantes au fil des ans, a réussi à vous convaincre qu’à Montréal, un 1er choix, ça ne vaut pas de la m.....!»

Jean-Charles Lajoie ne s’est pas arrêté là.

«Si Timmins ne s’était pas trompé aussi souvent, vous seriez furieux, à l’heure actuelle, que Bergevin n’ait pas déjà liquidé Tatar, Petry et Kovalchuk. Son travail plutôt faible et approximatif a contribué à rendre un choix de 1re ronde du CH aussi attrayant qu’une grippe aviaire!

«Comment Trevor Timmins est-il parvenu à garder son emploi depuis autant d’années? Il est en poste depuis la saison 2002-2003! Je ne comprends pas pourquoi Marc Bergevin semble autant amouraché de son collègue. Ça ne me rentre pas dans la tête!»