Impact de Montréal

Une question de structure et d’intensité

Publié | Mis à jour

Les mots «structure» et «intensité» ont souvent été employés au cours des derniers jours au camp d’entraînement de l’Impact en Floride.

En conviant les joueurs du onze montréalais à des séances intenses, le nouvel entraîneur-chef, Thierry Henry, veut implanter chez eux une mentalité gagnante.

«Il faut avoir la mentalité d’essayer de gagner tous les matchs. Il faut avoir cette mentalité de ne pas lâcher un match en se disant que nous avons juste à nous qualifier pour les éliminatoires», a-t-il dit en entrevue à TVA Sports. Voyez le reportage de Frédérique Guay dans la vidéo ci-dessus. 

Pour parvenir à ses fins, Henry devra instaurer une structure. Son travail est d’ailleurs déjà bien amorcé, au grand bonheur des joueurs.

«L’intensité est très élevée et la structure du nouvel entraîneur est remarquable», s’est réjoui l’attaquant Maxi Urruti.

Le milieu de terrain Shamit Shome est tout aussi enthousiaste.

«C’est déjà clair de quelle façon il veut que nous jouons, autant offensivement que défensivement. Je crois que cette structure supplémentaire fera la différence. Déjà, nous avons confiance.

«Nous savons comment nous allons attaquer et défendre. C’est maintenant juste une question d’exécution. Si nous faisons ça, nous connaîtrons du succès.»

Shome en a d’ailleurs eu la preuve au camp. «Depuis le début, nous voyons que lorsque nous faisons les bonnes choses, nous créons des chances et nous marquons des buts. C’est excitant!»