Canadiens de Montréal

«Le plus grand quotient de hockey depuis Mike Ribeiro!»

Publié | Mis à jour

Ilya Kovalchuk a été l’une des plus belles histoires chez les Canadiens de Montréal, cette saison, mais l’arrivée du Russe pourrait-elle avoir nui à la production d’un jeune?   

Bien qu’il ne s’oppose pas à l’embauche du vétéran de 36 ans, recruté à titre de joueur autonome en janvier, l’animateur Jean-Charles Lajoie croit que son utilisation ralentit l’éclosion d’une verte recrue.    

«On refuse de voir l’évidence. Si Nick Suzuki n’avait pas eu à souffrir de la propension de Claude Julien à tasser des jeunes dans un coin pour mieux leur apprendre à la dure les rigueurs de la Ligue nationale, il serait possiblement en tête de toutes les recrues», a-t-il argumenté à «JiC», mardi.   

Le coloré animateur soutient que l’attaquant de 20 ans pourrait être dans la même catégorie que l’aspirant au trophée Calder, remis au joueur de première année par excellence dans le circuit Bettman.   

«Son retard sur le meilleur marqueur des recrues, l’extraordinaire défenseur Cale Makar, de l’Avalanche du Colorado, est de 10 points.»   

Selon Lajoie, Julien doit revoir la façon dont il utilise son jeune.    

«Faites juste penser au nombre de matchs qu’on peut considérer perdus par Suzuki utilisé à l’aile plutôt qu’au centre. Tu fais là, Claude?»   

Or, les joueurs de confiance sur l’attaque massive sont également à revoir, estime-t-il   

Camp Canadiens
Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

«Il est utilisé sur un quatrième trio ou sporadiquement en avantage numérique. Tu fais là, Claude?»   

«Au nombre de fois où il a fait une préparation savante que personne n’a pu compléter parce que Nick Cousins ou Jordan Weal (étaient mal positionnés) et qu’il n’y avait personne au rendez-vous!»   

Le meilleur depuis... Mike Ribeiro?  

Par ailleurs, il ne fait aucun doute dans l’esprit de Lajoie. La recrue du Bleu-blanc-rouge se dote de la plus bagage d’habiletés des siens.   

«La soif du partisan pour une vedette est palpable, insiste-t-il. Le plus beau talent naturel à endosser le maillot, c’est le 14.   

«Le "IQ" de ce p’tit gars-là en fait un potentiel de vedette de la LNH. Chez le CH, c’est celui avec le plus grand quotient intellectuel de hockey depuis Mike Ribeiro (...)! Il a peut-être manqué d'amour!»   

Celui qui a été acquis des Golden Knights de Vegas à l’automne 2018 dans la transaction impliquant Max Pacioretty a inscrit neuf buts et 27 points en 50 rencontres.   

À voir dans la vidéo, ci-dessus.