Baseball - MLB

Larry Walker entrera au Temple de la renommée!

TVA Sports et Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’ancien voltigeur des Expos de Montréal Larry Walker effectuera son entrée au Temple de la renommée du baseball cet été.

Walker devient seulement le deuxième Canadien à être intronisé au Temple, après le lanceur Ferguson Jenkins en 1991.

La MLB a annoncé la bonne nouvelle mardi soir, au terme du vote de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique.

Walker se retrouve à Cooperstown de justesse, puisque son nom s’est retrouvé sur 76,6 % des bulletins de vote. Pour être admis, un joueur doit avoir convaincu 75 % des votants.

Il s’agissait de la 10e et ultime chance du prolifique voltigeur de rejoindre les immortels, puisqu’il a disputé son dernier match en 2005 à 38 ans.

«J'étais préparé à ne pas être appelé, mais l'inverse s'est produit et soudainement, tu ne peux plus respirer!», a déclaré Walker en entrevue à MLB Network, peu après l'annonce.

Les Rockies du Colorado, pour qui Walker a brillé de 1995 à 2004, ont annoncé plus tôt cette semaine qu’ils allaient pour leur part retirer le numéro 33 du joueur canadien au printemps.

L'ancien joueur d'arrêt-court des Yankees Derek Jeter sera également intronisé au Temple de la renommée cet été. Walker était par ailleurs enchanté de pouvoir faire son entrée au Temple en même temps que le célèbre numéro 2.

«C'est formidable, on parle de l'une des icônes de ce sport (...) c'est l'un des noms qui vont avec les plus grands de n'importe quel sport», a-t-il souligné.

Walker a fait ses débuts dans le baseball majeur en 1989, avec les Expos. Après sept saisons dans la métropole québécoise, le Britanno-Colombien a fait ses valises pour le Colorado en 1995, où il connaitra énormément de succès en tant que membre des Rockies.

Walker a été nommé joueur par excellence de la Ligue nationale en 1997, frappant notamment 49 longues balles, un sommet des ligues majeures cette année-là. Son armoire à trophée compte également sept Gants d’or et trois Bâtons d’argent.

L’homme de 53 ans fera son entrée officielle au Temple le 26 juillet prochain, lors de la cérémonie d’intronisation.

Un club très sélect

Walker devient seulement le neuvième joueur ayant porté l’uniforme des Expos à faire son entrée à Cooperstown. Les autres sont Tim Raines, Gary Carter, Andre Dawson, Vladimir Guerrero, Randy Johnson, Pedro Martinez, Tony Perez et Lee Smith.

«Larry avait un talent indéniable sur le terrain et était un athlète dont les jeunes Canadiens pouvaient s’inspirer et que les Canadiens d’un océan à l’autre était fier de compter parmi eux», a déclaré le directeur des équipes nationales à Baseball Canada Greg Hamilton, par voie de communiqué.

À un cheveu de l'unanimité

Jeter est passé à un vote d’être élu à l'unanimité au Temple de la renommée du baseball, mardi.

L’homme de 45 ans, qui en était à sa première année d’éligibilité, a vu son nom être inscrit sur 99,7% des bulletins de vote.

Celui qui a passé l’entièreté de sa carrière avec les Yankees de New York est ainsi passé bien près de devenir le deuxième membre d’un prestigieux club, composé seulement de son ancien coéquipier Mariano Rivera. Ce dernier avait reçu cet ultime honneur l’an dernier.

Ayant évolué dans le baseball majeur de 1995 à 2014, Jeter a frappé 3 465 coups sûrs, dont 260 circuits et a maintenu une impressionnante moyenne au bâton de ,310.

Sa brillante carrière a également été marquée par un titre de recrue de l’année, 14 participations au match des étoiles, cinq Bâtons d’argent et cinq Gants en or. Il a également contribué à cinq des 27 conquêtes de la Série mondiale des Bombardiers du Bronx.

Encore des déceptions

Si les deux nouveaux membres du Temple de la renommée du baseball sont évidemment aux anges, il y a tout de même 30 autres retraités qui ont probablement vécu une certaine déception.

Le lanceur Curt Schilling est celui qui est passé le plus proche, lui qui a reçu 70% d’appuis. Il lui manquait donc 5% supplémentaire pour être parmi les élus. Il reste maintenant deux chances à l’ancien joueur par excellence de la Série mondiale en 2001, lui qui en était à sa huitième année d’éligibilité.

Le lanceur Roger Clemens et le voltigeur Barry Bonds suivaient Schilling dans les votes avec respectivement 61% et 60,7. Les deux hommes sont également à leur huitième année d’admissibilité.

Voyez les commentaires de notre analyste Rodger Brulotte dans la vidéo ci-dessus.