Dave Morissette en Direct

La révélation de l'année chez les Canadiens

Publié | Mis à jour

Advenant le cas où les Canadiens de Montréal rateraient les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2020, faudra-t-il reléguer complètement aux oubliettes cette saison d’insuccès, une troisième d’affilée sans hockey printanier?

Il existe au moins une révélation positive de grande importance chez les Canadiens cette année, selon Alain Chainey.

L’ancien recruteur des Ducks d’Anaheim est convaincu que le CH a trouvé en Nick Suzuki un joueur de centre capable de pivoter son premier ou deuxième trio dans les années à venir.

«Sa progression est constante tout au long de la saison, et il démontre beaucoup de maturité, ce qui fait sa marque de commerce. Il prend les bonnes décisions avec et sans la rondelle», a constaté l’analyste de TVA Sports à l’émission Dave Morissette en direct, lundi.

«Il va devenir un joueur de centre top 6 dans la Ligue nationale de hockey. J’y crois fermement.» - Alain Chainey, ancien recruteur des Ducks

«Également, c’est un joueur qui est polyvalent. On le fait jouer à l’aile et ça va très bien pour lui. Son coup de patin, pour moi, ce n’est même pas un problème parce que son sens de l’anticipation fait de lui un très bon joueur. Il est vraiment, vraiment très impressionnant.»

Si la prédiction de Chainey se matérialise, Suzuki, acquis des Golden Knights de Vegas dans la transaction qui a envoyé Max Pacioretty dans le désert du Nevada, fera mentir bon nombre d’experts. Le coup de patin plus ou moins efficace de l’attaquant de 20 ans a semé le doute en début de saison.

«Comme tout le monde, je trouvais que son coup de patin et son explosion laissaient un peu amer, a noté Chainey. Plus on le regarde jouer, plus on se rend compte que ce ne sera pas un problème en raison de son sens du jeu tout à fait exceptionnel.»

La recrue, choisie au premier tour du repêchage de la LNH en 2017, a inscrit neuf buts et 18 aides pour un total de 27 points en 50 matchs avec le Tricolore.