Impact de Montréal

«Ça ne fonctionnait juste pas avec Rémi Garde»

Publié | Mis à jour

Anthony Jackson-Hamel se trouve dans de bien meilleures dispositions qu’à pareille date l’an dernier.

L’attaquant québécois ne portait visiblement pas Rémi Garde dans son cœur. L’arrivée de Thierry Henry à titre d’entraîneur-chef de l’Impact lui a toutefois redonné le goût de jouer.

«Au niveau personnel, je sens une différence pour ce qui est de mon envie de venir m’entraîner à chaque jour. Dans les deux dernières années, ce n’était pas facile mentalement. Il y a des jours où je n’avais pas envie d’être là», a-t-il révélé en point de presse, mardi. À voir dans la vidéo ci-dessus.

«Ça ne fonctionnait juste pas avec Rémi. Maintenant, c’est du passé, c’est cette année qui est important.»

Questionné à savoir si Garde lui avait expliqué ce qui clochait, il a répondu du tac au tac : «il me l’a expliqué, mais ça ne faisait pas de sens. J’aime mieux ne pas en parler». 

Même si le camp d’entraînement est en cours depuis seulement quelques jours sous le soleil de la Floride, Jackson-Hamel voit déjà des différences notables dans l’approche d’Henry.

«C’est différent. Dès le début, il a commencé à instaurer son système de jeu. Ça commence déjà à être clair comment on va jouer. Ça se passe très bien jusqu’à maintenant. On travaille fort, mais c’est beaucoup de plaisir aussi.

«Comme lorsque Didier Drogba était avec nous, je vais profiter de tous les conseils que Thierry va me donner.»