Canadiens de Montréal

«Le plus grand danger de la saison...»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal y croient. Réalistes, leurs partisans espèrent de tout cœur qu’ils atteindront l’objectif. Mais peut-on vraiment rêver à des séries éliminatoires au printemps? 

Selon le site sportsclubstats, dimanche, les chances que les hommes de Claude Julien soient du tournoi étaient de 2,8 %. Difficile de parier sa chemise.  

Dans son billet quotidien à «JiC», l’animateur Jean-Charles Lajoie invite les fidèles de la Sainte-Flanelle à la prudence. 

«Les probabilités presque nulles pour les Canadiens d’entrer en séries, c’est la constatation presque généralisée que ça ne pourra pas marcher», a-t-il laissé entendre à TVA Sports, lundi.  

«Ce constat d’abandon (...) devient une source de motivation additionnelle dans le vestiaire. Voilà pourquoi ça m’inquiète. Je ne souhaite pas que tous les joueurs, dans leurs coins, se disent ‘c’est nous contre le reste du monde et on va leur prouver qu’ils ont tort’. Il ne faut pas! 

«On est à même pas 3% de véritables chances. Appel au calme et à la diligence. Soyons transparents et pondérés.» 

Cela dit, si jamais le Tricolore devait se rendre à l’évidence en vue des séries, la motivation principale devrait être la qualité du produit sur la glace. 

«En début de saison, les Canadiens offraient des spectacles exceptionnels. Je l’ai dit presque tous les lendemains de match : c’est important d’avoir un bon spectacle au prix que coûtent les billets, rappelle Lajoie, qui a défendu les partisans. 

«On dirait qu’on a perdu la nécessité d’offrir un bon show. La seule certitude doit être la suivante : donner un bon spectacle tant dans la victoire que dans la défaite.»