FBN-SPO-NFC-CHAMPIONSHIP---GREEN-BAY-PACKERS-V-SAN-FRANCISCO-49E

Crédit : AFP

NFL

«La fenêtre d'opportunité est ouverte» - Aaron Rodgers

Publié | Mis à jour

Malgré la vive déception provoquée par sa défaite en finale de l’Association nationale de football (NFC), le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers a décidé de se tourner vers l’avenir.

«La fenêtre d’opportunité est ouverte pour nous et c’est une chose très excitante, a affirmé le vétéran de 36 ans lors de son point de presse d’après partie. Je pense que nous allons être du bon côté de l’un de ces duels très bientôt.»

S’il n’y a aucun doute sur le désir de réussite de Rodgers, son taux de réussite en finale de la NFC laisse présager le contraire. En effet, le pivot n’a remporté qu’un seul de ses quatre duels de finale d’Association depuis le début de sa carrière. Il y a cependant une constance, les Packers ont subi ses trois revers alors qu’il disputait le match sur le terrain de leur adversaire (2014-2016-2019). Lors de leur unique victoire dans cette partie cruciale avec Rodgers (2010), c’était devant les partisans de Green Bay.

«Je l’ai déjà dit dans le passé, nous devons jouer ces parties à la maison, a exprimé le natif de la Californie. C’est différent quand tu joues dans le froid, avec de la neige et du vent. Ce sont des parties complètement différentes.»

Une surprise

Il faut tout de même admettre que très peu d’experts voyaient les Packers se rendre aussi loin en 2019. Après avoir connu une saison de 6-9-1 et un changement de garde au niveau du personnel d’entraîneurs, la formation du Wisconsin a surpris la planète football et même son propre quart-arrière.

«J’ai l’impression que c’était quelque chose de spécial, car ça ne faisait aucun sens, a dit Rodgers. Nous n’étions pas choisis par la plupart des gens pour remporter notre division. Nous avons trouvé un moyen de le faire et de remporter une partie des éliminatoires à la maison.»

Rodgers a également louangé le travail de l’entraîneur-chef de première année Matt LaFleur et pense que son équipe n’a besoin que de quelques ajouts pour pouvoir rêver à un cinquième titre du Super Bowl.

«L’an passé, nous avions besoin d’être réinitialisés. [...] Maintenant, nous devons juste faire des ajouts et garder le noyau en place. J’ai confiance en notre équipe et notre organisation».