LNH

L’entraîneur des Leafs se vide le coeur

Publié | Mis à jour

Après avoir vu son équipe subir une deuxième raclée en quatre matchs, l'entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto, Sheldon Keefe, s’est vidé le cœur et a ouvertement remis en question la maturité de ses patineurs.

C’est l’humiliante défaite de 6 à 2 à domicile face aux Blackhawks de Chicago, samedi soir, qui représente la goutte de trop pour le pilote de première année.

«C’est vraiment frustrant, a exprimé Keefe au site internet de la Ligue nationale. Je pense que quand tu traverses ce genre de choses, comme contre la Floride [défaite de 8 à 4 le 12 janvier], comme en ce moment, c’est un signe d’où tu te trouves et ce n’est pas où je veux que nous soyons.» 

«C’est un rappel à la réalité, a-t-il poursuivi. J’ai trouvé que nous étions une équipe immature en Floride et que nous étions une équipe immature aujourd’hui [samedi]. C’est comme ça que je vois les choses. Nous ne performons pas, nous ne jouons avec aucune discipline ou constance.»

«Nous avons abandonné notre plan de match»

C’est donc avec ce message que les joueurs des Maple Leafs amorcent leur pause du match des étoiles.

«Il est temps que nous nous regardions tous dans le miroir, a affirmé le gardien Frederik Andersen, après avoir accordé six buts sur 34 lancers. Ce n’est pas le temps de se pointer du doigt ou quelque chose du type. Je pense que nous devons prendre notre semaine de congé pour réfléchir et que nous devons revenir avec intensité après la pause.»

Si l’homme masqué suggère la réflexion à ses coéquipiers, John Tavares semble déjà avoir trouvé quel est le problème majeur de sa formation.

«Nous n’avons pas été capables de les suivre, a dit le capitaine des Leafs en parlant des Blackhawks. Nous n’avons pas fait les choses pour les arrêter et fait les choses pour que nous connaissions du succès. Nous avons abandonné notre plan de match et avons joué de la façon qu’ils voulaient.»

On peut comprendre la frustration de Keefe, alors que ses patineurs abandonnent le plan qu’il établit. Considérés comme des aspirants à la coupe Stanley avant le début de la saison, les Maple Leafs ne seraient même pas des séries éliminatoires si elles s’amorçaient demain matin.

En effet, l’équipe de la Ville Reine est à une victoire des Panthers et du troisième rang dans la section Atlantique. Ce n’est donc pas encore dramatique à Toronto, mais cela pourrait le devenir rapidement si les joueurs ne chassent pas leurs mauvaises habitudes.