SPO-HKO-HKN-2018-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-TWO

Crédit : AFP

LNH

Gerard Gallant brise le silence

Publié | Mis à jour

Tout comme les joueurs des Golden Knights de Vegas et la planète hockey en général, Gerard Gallant a été pris au dépourvu par son congédiement.

Celui qui a été remplacé par Peter DeBoer dans les fonctions d’entraîneur-chef de la formation du Nevada a réagi pour la première fois à la nouvelle dans un entretien avec le «Journal Pioneer», un quotidien de sa ville natale de Summerside, dans l’Île-du-Prince-Édouard.

«J’ai été assez surpris quand c’est arrivé, a confié le principal intéressé. Tu ne l’anticipes pas quand cela fait deux ans et demi que tu es à la barre de l’équipe.»

«J’étais déçu et surpris, mais je comprends la réalité du hockey, et les choses doivent changer parfois. Ils ont pris une décision difficile, et je suis certain que c’était difficile pour eux, mais c’est ça, le hockey.»

Au sujet de son avenir en tant qu’entraîneur, Gallant a été catégorique.

«Je suis loin d’avoir fini, a indiqué l’homme de 56 ans. J’aime être entraîneur. Si une occasion se présente, je vais assurément la considérer avec Mike [Kelly, son adjoint de longue date]. Mike est un bon gars, nous travaillons ensemble depuis belle lurette.»

Depuis qu’il a été limogé, Gallant a reçu beaucoup d’appui dans le monde du hockey, qui estime majoritairement que l’entraîneur a été victime d’injustice.

«Beaucoup d’entraîneurs m’ont contacté par messages texte et m’ont dit que ce n’était pas juste, mais tu dois passer à autre chose. Plusieurs entraîneurs cette année ont été congédiés, de très bons pilotes et de bonnes personnes, mais ça fait partie du métier.»

L’ancien attaquant des Red Wings de Detroit et du Lightning de Tampa Bay avait été ironiquement nommé entraîneur-chef de la section Pacifique en vue du match des étoiles de la Ligue nationale de hockey avant de se faire montrer la porte.

«J’ai parlé à la Ligue et on m’a dit que c’était à ma discrétion, mais je ne me sentais pas vraiment confortable d’y aller», a raconté Gallant, qui a été remplacé par le pilote des Coyotes de l’Arizona, Rick Tocchet.

Gallant a été le premier entraîneur-chef de l’histoire des Golden Knights et a compilé un dossier de 118-75-20. À sa première saison en 2017-2018, il a mené la toute nouvelle formation de la LNH à la finale de la Coupe Stanley, s'inclinant en cinq matchs devant les Capitals de Washington.