SPO-BOXE-PASCAL-BOSSE

Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Boxe

Un Jean Pascal 2.0?

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Jean Pascal a réalisé tout un tour de force en redevenant champion du monde en 2019. Un exploit qui s’ajoute à la longue liste de ceux qu’il a réalisés au cours de sa carrière. Parmi ceux qui ont eu leur mot à dire dans cette reconquête, il y a le préparateur physique Angel Heredia.  

«Il s’entraîne beaucoup mieux qu’auparavant, a-t-il indiqué au représentant du Journal de Montréal. Autrefois, il faisait le party pendant plusieurs semaines après ses combats. Ce n’est plus le cas.» 

«Il est concentré et motivé sur ce qu’il doit faire pour rallonger sa carrière au maximum. Il fait les sacrifices nécessaires. C’est une bonne chose parce que ça me facilite la vie lors de ses camps d’entraînement. D’ailleurs, il reviendra au gymnase dans les prochains jours pour préparer déjà son corps pour son prochain duel.» 

Heredia confirme qu’il avait besoin d’au moins deux semaines pour remettre Pascal (35-6-1, 20 K.-O.) sur la bonne voie avant un camp d’entraînement intensif de huit semaines. Cette situation n’arrive plus depuis l’arrivée de Stéphan Larouche au sein de l’équipe du champion du monde en 2017. 

«Stéphan a fait de l’excellent travail avec Jean, a souligné le préparateur physique. Il a été en mesure de corriger plusieurs choses au niveau technique. Jean lance plus souvent son jab et il est moins en déséquilibre lorsqu’il lance ses coups. 

Dans notre département, on a beaucoup travaillé afin que Jean ait plus de puissance dans ses coups. De cette façon, lorsqu’il atteint son adversaire solidement, Jean est en mesure de placer son adversaire dans le pétrin.» 

Ce fut le cas lors de ses affrontements contre Marcus Browne et Badou Jack. Pascal les a envoyés au plancher à au moins une reprise. Et c’est ce qui a fait la différence sur la carte des juges à la fin des courses. 

La revanche de Browne ? 

Tout indique que le prochain défi de Pascal pourrait être un deuxième combat contre Browne. L’Américain a décidé d’exercer la clause prévue à son contrat dans les derniers jours selon plusieurs sources. 

Ce n’est pas une surprise. Browne a voulu rendre sa décision aux dirigeants de Premier Boxing Champions (PBC) et au clan de Pascal à la limite du délai qu’il possédait. Pour le moment, il y a une seule certitude: le tome 2 de cette rivalité aura lieu aux États-Unis. 

En raison de ses démêlés avec la justice américaine au cours des dernières années, Browne n’est pas capable de traverser les douanes canadiennes. On se souvient qu’il a été accusé à plusieurs occasions de violence conjugale à l’endroit de sa conjointe. 

Les deux boxeurs ont déjà commencé à mettre la table pour leur deuxième choc en s’envoyant des flèches sur les réseaux sociaux dans les derniers jours. Ce sera intéressant de voir si on assistera à un duel similaire au premier où Pascal l’avait remporté par décision après une coupure à l’oeil gauche de Browne.