LNH

Un gardien dans la mire des Maple Leafs?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Maple Leafs de Toronto regarderaient sérieusement du côté des Rangers de New York, afin de trouver un gardien substitut capable de donner quelques soirées de congé à Frederik Andersen.

Selon le réseau TSN, la formation de la Ville Reine s’est informée au sujet du gardien Alexandar Georgiev, mais n’aurait toujours pas déposé une offre de transaction à l’équipe de la Grosse Pomme.

À sa première saison complète dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le Bulgare de 23 ans a maintenu une fiche de 12-9-1, un taux d’efficacité de 9,13 et une moyenne de buts alloués de 3,06. Des excellentes statistiques si l’on considère que les Rangers sont l’une des équipes qui accordent le plus de buts depuis le début de la présente campagne.

Malgré les bonnes performances de Georgiev, New York se retrouve dans une situation particulière avec ses gardiens. Henrik Lundqvist est toujours celui qui voit le plus d’action devant la cage des Rangers. À 37 ans, ses statistiques sont moins au rendez-vous, mais considérant son héritage chez les »Blueshirts», il serait pratiquement impensable de l’envoyer sous d’autres cieux.

Il y a également Igor Shesterkin qui se pointe le bout du nez. Considéré comme l’un des plus beaux espoirs des Rangers, ce dernier a été rappelé de la Ligue américaine le 6 janvier dernier, lui qui dominait le deuxième meilleur circuit de hockey en Amérique du Nord. Le Russe a remporté ses deux départs. Il a maintenu un taux d’efficacité de ,926 et une moyenne de buts alloués de 3,01.

Un besoin criant à Toronto

De leur côté, les Maple Leafs ont cruellement besoin d’un gardien qui serait en mesure de faire le boulot quand Andersen a besoin de repos.

Depuis le début de la saison, Michael Hutchinson éprouve toute sorte de difficultés, lui qui n’a remporté que trois victoires en 12 présences sur les patinoires de la LNH. Il a donné 3,83 buts en moyenne à ses adversaires et maintenu un taux d’efficacité de ,885.

En raison de ces piètres performances, la formation torontoise a été contrainte d’envoyer Andersen entre les poteaux pour 78% de leurs affrontements.

L’ajout de Georgiev a également du sens pour Toronto, si l’on regarde leur situation financière. Pris à la gorge sur le plafond salarial quand tous leurs joueurs sont en santé, les Maple Leafs pourraient tout de même se permettre d’ajouter le contrat du gardien, lui dont le salaire a un impact de seulement 792 500$. Son contrat vient cependant à échéance à la fin de la présente campagne.

Reste maintenant à voir si l’équipe de la métropole ontarienne est capable de donner ce que les Rangers demanderont pour Georgiev.