Crédit : ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

LHJMQ

Rochette joue les héros

Roby St-Gelais

Publié | Mis à jour

Théo Rochette a trouvé le bon moment pour sortir de sa coquille dans l’uniforme des Remparts de Québec. Il a mené les siens vers un gain de 5 à 4 en tirs de barrage contre les Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi soir, à l’aréna Iamgold.

Avant le début du voyage, l’attaquant canado-suisse ne comptait que deux aides en neuf rencontres, ce qui n’empêchait pas son entraîneur-chef Patrick Roy de tirer du positif du jeu de son jeune de 17 ans.

Voilà que le joueur acquis des Saguenéens à la fin décembre a connu sa meilleure sortie depuis qu’il s’est joint à sa nouvelle équipe, inscrivant le but égalisateur avec un peu plus d’une minute à faire en troisième avant d’être le seul marqueur de la séance de tirs de barrage.

En plus de ses deux buts, Rochette s’est fait complice sur le deuxième but des siens, mettant en évidence sa vision du jeu tout en s’impliquant le long des rampes sur le premier trio qu’il pivotait en compagnie d’Anthony Gagnon et d’Hunter Holmes.

«Je sentais qu’il faisait de plus en plus de belles choses et que c’était une question de temps pour que ça fonctionne. Heureusement pour nous, c’était aujourd’hui. Il a connu un fort match. Parfois on fait de belles choses sur la patinoire, mais on n’est pas toujours récompensé. Là, il a été récompensé pour ses efforts», soulignait Roy au bout du fil.

Bon départ

Les Diables rouges ont ainsi amorcé du bon pied leur voyage de trois parties en autant de jours en Abitibi qui se poursuivra samedi soir dans la capitale du cuivre. Cette 18e victoire de la campagne leur permet de conserver leur mince priorité d’un point sur les Mooseheads d’Halifax au huitième rang de la Conférence de l’Est. Les Orignaux ont soutiré un gain en tirs de barrage à Victoriaville.

Si le dénouement a joué en faveur de la troupe québécoise, le quatrième but des Huskies a déplu à Roy en raison du contact quelques secondes plus tôt entre son gardien Tristan Côté-Cazenave et Mathieu Gagnon.

«Il y avait clairement interférence. Contre Val-d’Or [en novembre], ça a été la même situation et le but a été refusé. Il y a plusieurs livres des règlements et va falloir qu’on nous explique», réfléchissait-il à voix haute.

Côté-Cazenave a fini avec 29 arrêts. James Malatesta a réussi un 12e but à ses 14 dernières rencontres.

«Quand on joue de la façon dont on doit on jouer, je suis convaincu qu’on va récolter des victoires. Il s’agit juste de jouer 60 minutes de la même façon. Il y a encore quelques erreurs qu’on doit corriger et ça va faire bonne différence», a analysé le grand patron des opérations hockey.