NFL

Le quart-arrière des Colts d’Indianapolis... à Québec!

Publié | Mis à jour

Au début du mois, Thomas Tessier-Villeneuve a été élu fan numéro 1 de la NFL au Canada. Jeudi, il s’est aussi approprié le titre officieux de fan le plus comblé au pays lorsque Jacoby Brissett, le quart-arrière partant des Colts d’Indianapolis, son équipe fétiche, l’a totalement surpris en lui rendant visite à Québec.

L’inconditionnel des Colts peine encore à y croire, au lendemain de la rencontre surréaliste, à son travail. La surprise avait été organisée par sa copine Andrée-Anne Corriveau, qui, visiblement, connaît bien son homme.

De concert avec NFL Canada, qui avait élu Thomas Tessier-Villeneuve plus grand fan au pays à la suite d’un concours que le résident de Québec avait remporté au moyen d’une superbe vidéo, sa tendre moitié a tout mis en œuvre avec l’aide de collègues.

Si bien que jeudi, en fin de journée, en pleine réunion au boulot, le fervent des Colts a eu la surprise de sa vie quand l’exercice a été interrompu.

«Je n’avais eu aucune information, aucune brèche. Un collègue m’a mis la main sur l’épaule en me disant: “Thomas, Jacoby Brissett est ici pour toi.” Je me suis retourné sans trop comprendre et je l’ai vu, là, tout souriant, derrière moi. Quand ton quart-arrière débarque dans ta ville pour te voir, c’est démesuré!» a-t-il raconté au lendemain de ce moment inespéré.

Une très bonne impression

Avant la rencontre improbable, Thomas Tessier-Villeneuve savait que Brissett avait la réputation d’être un joueur courtois et accessible. Son passage à Québec a confirmé cette impression.

«Il est parti à 6h de Miami et il s’est tapé deux escales. Il s’est quand même donné du trouble. On parle d’un gars qui a signé un contrat de deux ans pour 30 millions et qui prend la peine de venir rencontrer un partisan dans une petite ville qui n’a pas le moindre lien avec la NFL. Il ne devait même pas savoir où il était», a-t-il rigolé.

«Je l’ai trouvé très gentil, très allumé. J’ai senti qu’il n’était pas à la course et que ça lui faisait sincèrement plaisir d’être là. Il a pris le temps de prendre plein de photos avec d’autres employés qui sont amateurs de football et qui ne comprenaient pas trop ce qui se passait là.»

Sans mots

Au total, Jacoby Brissett est resté sur place une bonne quarantaine de minutes. Il a remis des cartons en forme de billets du Super Bowl à son admirateur, qui a hérité de deux places à Miami, le 2 février, à titre de fan numéro 1 au Canada. Il a aussi pris la peine d’organiser une conversation par FaceTime avec le receveur étoile TY Hilton.

«J’y repense depuis et j’aurais aimé lui parler plus de la dernière saison et de plein d’autres choses. Mais quand je l’ai vu, je ne m’y attendais tellement pas que j’ai gelé. La pression a monté et j’étais sans mots. Je l’ai remercié de sa visite et on a jasé un peu. Je réalise encore à peine, mais je vois que la NFL n’y est clairement pas allée de main morte avec ce concours», a mentionné le fan en extase, qui n’avait que de bons mots pour le coup fumant de sa douce.

«Elle m’a permis de vivre un vrai beau moment. C’était gros pour elle, parce qu’elle sait à quel point les Colts, c’est important pour moi. C’est surréaliste, ce qu’elle a fait pour moi. Je ne peux pas demander mieux», a-t-il encensé.

Après sa visite, le quart-arrière a pris la route de Toronto pour passer le week-end avec un ami.

Puisque son équipe ne s’est pas qualifiée pour les séries, Thomas Tessier-Villeneuve se range derrière Laurent Duvernay-Tardif et les Chiefs, qu’il espère encourager sur place au Super Bowl 54.