HKN-HKO-SPO-MINNESOTA-WILD-V-COLORADO-AVALANCHE

Crédit : AFP

LNH

Propos troublants pendant un match de la LNH

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’analyste Kevin Sawyer a soulevé l’indignation de partisans et d’anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) en racontant avec amusement un incident plutôt troublant impliquant le défenseur du Wild du Minnesota Jared Spurgeon, au début janvier, sur les ondes du réseau TSN.

Ancien joueur et entraîneur, Sawyer a sévi durant la diffusion d’un match entre le Wild et les Jets, qui a eu lieu le 4 janvier, à Winnipeg.

«Voici mon histoire préférée concernant Jared Spurgeon. Il avait 15 ans. Deux mois après le début de la saison, nous l’avons attaché à un pilier de l’aréna avec du papier Saran Wrap, environ six pieds dans les airs. [...] Il était tellement petit. Il avait l’air d’avoir 12 ans.»

C’était en 2005-2006, la première année de Spurgeon avec les Chiefs de Spokane, dans la Ligue de hockey junior de l’Ouest (WHL). Sawyer était à l'époque entraîneur-adjoint de l’équipe, qui était pilotée par Bill Peters.

On se rappelle que Peters a été l’un des premiers à perdre son poste cette saison dans la LNH pour avoir eu des comportements abusifs envers des joueurs au cours de leur carrière. L’ancien entraîneur-chef des Flames de Calgary avait notamment été dénoncé par Akim Aliu, qui avait été la cible de commentaires racistes de la part de Peters lorsqu’il évoluait dans la Ligue américaine.

Dégoût

Aliu a été pour le moins dégoûté d’entendre les commentaires de Sawyer au sujet de Spurgeon.

«En tant que personne qui est passée par là, ce qui a été dit en ondes n’est pas matière à rire, a indiqué Aliu en entrevue au journal "Winnipeg Sun", mardi. Ça m’a rendu malade d’entendre ça. Il n’y a pas de place pour ce genre de choses dans le hockey.»

Aliu a sursauté en apprenant que l’incident impliquant Spurgeon s’est produit pendant que Peters, son ancien bourreau, était à la barre des Chiefs «Wow. Grosse surprise. Il semble que ce genre d’événement l’ont suivi dans son ascension dans le milieu du hockey», a ajouté l’ancien défenseur des Flames au quotidien manitobain.

Parmi les nombreuses réactions sur les réseaux sociaux dénonçant Sawyer, il y a eu celle de l’ancien joueur Daniel Carcillo sur Twitter. «Qui est cet annonceur qui croyait que c’était une bonne idée de se vanter, pendant un match de hockey de la LNH, d’avoir abusé d’un mineur?»

Scott Campbell, un ancien défenseur des Jets, était aussi estomaqué des commentaires de Sawyer.

«C’est une histoire que tu racontes dans un bar après avoir pris quelques verres, à de vieux amis, et dont tu n’es pas particulièrement fier. Tu ne racontes pas ça à la télé», a dit Campbell sur Twitter.

Sawyer et TSN ne se sont pas excusés pour les propos tenus en ondes. Pour sa part, Spurgeon n’a pas voulu répondre aux demandes d’entrevues à ce sujet.