Tennis

Mal en point, elle abandonne en raison de la pollution

Publié | Mis à jour

La Slovène Dalila Jakupovic a dû abandonner au premier tour des qualifications des Internationaux d'Australie mardi à Melbourne en raison d'un malaise alors qu'un épais nuage de fumée provenant des incendies monstre qui ravagent l'Australie enveloppait la ville. 

«J'ai vraiment eu peur de m'évanouir. C'est pourquoi je me suis accroupie, je ne pouvais plus marcher», a déclaré la 180e joueuse mondiale à la presse. 

À LIRE AUSSI: Une gaffe de Marchand coûte le match aux Bruins... en tirs de barrage! 

• À LIRE AUSSI: Un ennemi juré du CH s'intéresserait à Ilya Kovalchuk 

Elle a abandonné à la suite d'une quinte de toux et alors qu'elle menait 6-4, 5-6 face à la Suissesse Stefanie Voegele. 

«Ce n'est pas sain pour nous» de jouer dans ces conditions, a-t-elle ajouté. «J'ai été surprise, je ne pensais pas qu'on nous ferait jouer aujourd'hui mais nous n'avons pas vraiment le choix», a encore ajouté Jakupovic. 

Dans la même veine, la Québécoise Eugenie Bouchard a eu recours au médecin sur le court en raison de douleurs à la poitrine , vraisemblablement dues également à des difficultés respiratoires. Mais elle a pu terminer son match et se qualifier pour le deuxième tour des qualifications. 

Outre la qualité de l'air jugée «dangereuse» mardi par les autorités de Melbourne qui ont conseillé aux habitant de la ville de «rester à l'intérieur portes et fenêtres fermées», la chaleur de l'été australien a rendu les conditions de jeu particulièrement compliquées à six jours du début des matches du tableau principal de ce premier tournoi du Grand Chelem de l'année. 

Les organisateurs ont d'ailleurs suspendu les entraînements... mais maintenu les qualifications. 

De gigantesques incendies dévastent depuis septembre des régions entières de l'Australie et ont fait au moins 27 morts. 

Sharapova abandonne lors d'une exhibition à Melbourne

L'ancienne N.1 mondiale Maria Sharapova a abandonné mardi lors d'un match du tournoi exhibition de Kooyong, en banlieue de Melbourne, en raison de la fumée des incendies qui ravagent l'est du pays, estimant qu'il s'agissait d'une «sage décision».

La star russe de 32 ans a réclamé une pause auprès de l'arbitre alors qu'elle était à égalité au deuxième set avec l'Allemande Laura Siegemund (6-7 (4), 5-5), en expliquant que «les joueuses ressent(aient) la fumée». 

La fumée dégagée par les incendies monstre qui font des ravages depuis le mois de septembre a dégradé la qualité de l'air à Melbourne, si bien que les organisateurs de l'Open d'Australie ont été contraints de suspendre les entraînements prévus mardi en préparation du premier tournoi du Grand Chelem de la saison qui doit débuter lundi prochain.

Sharapova, qui jouait avec un écarteur nasal, type de pansement adhésif utilisé pour faciliter la respiration, a évoqué des conditions de jeu «extrêmes», expliquant avoir été prise de «quintes de toux» à la fin du deuxième set. 

«L'arbitre de chaise nous a demandé de jouer encore un jeu. Nous jouions déjà depuis deux heures. De mon point de vue (abandonner) c'était une sage décision», a poursuivi la lauréate de cinq trophées majeurs, qui a dégringolé à la 145e place après des pépins physiques. Elle bénéficie d'une invitation des organisateurs pour participer à l'Open d'Australie (20 janvier - 2 février).

L'adversaire de la Russe à Kooyong, Siegemund, a quant à elle expliqué avoir ressenti les fumées pénétrer «dans (son) organisme». 

«C'est la première fois que je joue dans de telles conditions et je dois avouer que je les ai ressenties durant le deuxième set», a souligné la 72e mondiale âgée de 31 ans.

(Crédit photo: capture d'écran ESPN)