Crédit : AFP

LNH

«Nous avons besoin de nous réveiller»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

En plein cœur d’une série de trois revers, l’attaquant des Maple Leafs de Toronto Mitch Marner a lancé un cri du cœur à ses coéquipiers, dimanche soir.

C’est leur dernier revers de 8 à 4 contre les Panthers de la Floride qui a mis le feu aux poudres.

«Nous avons besoin de nous réveiller», a exprimé le patineur de 22 ans au réseau Sportsnet.

«Nous forçons le jeu dans le milieu, mais il n’y a pas de support du troisième attaquant, a poursuivi Marner. Nous avons des gars qui se lancent en attaque et qui laissent notre gardien sécher. Ça fait trop de matchs. Ce n’est pas juste pour un gars [Frederik Andersen] qui est avec nous depuis quatre ans. Il est notre pilier depuis tout ce temps.»

«Dès le début des parties, nous donnons à leurs meilleurs joueurs un laissez-passer gratuit pour le devant du filet et c’est inexcusable.»

Pas la faute d’Andersen?

Les carences défensives des Maple Leafs ont en effet un impact sur les performances de leur gardien numéro 1. Ce dernier a d’ailleurs été retiré du match contre les Panthers après avoir accordé quatre buts. Il s’agissait de la deuxième fois en trois sorties que l’entraîneur-chef Sheldon Keefe le remplaçait.

«Je ne pense pas que la fatigue soit le problème, a exprimé le pilote de première année à propos de son gardien. En fait, quand sa charge de travail est plus élevée, il joue mieux. Ses statistiques sont meilleures, donc peut-être que c’est l’inverse quand il joue moins.»

Pourtant, Andersen a maintenu un taux d’efficacité supérieur à ,893 seulement deux fois à ses huit derniers matchs.

Qu’à cela ne tienne, Keefe espère que ses joueurs prendront ce dernier revers comme un affront et qu’ils rebondiront.

«C’est une bonne claque en plein visage et un bon rappel. On voit comment nous ne devons pas jouer si nous avons l’intention d’être une équipe connaissant du succès.»