Crédit : Pierre-Paul Poulin / JdeM

Impact de Montréal

Quel sera l’apport de Thierry Henry?

Publié | Mis à jour

Thierry Henry est de retour à Montréal depuis une semaine afin d’amorcer officiellement son mandat d’entraîneur-chef de l’Impact.

Avouez que c’est un peu surréaliste de lire ça.

Mais Henry est bel et bien le nouvel homme qui arpentera les lignes de touche devant le banc montréalais et au-delà du prestige que sa présence à Montréal représente, celle-ci donne envie de croire que le chapitre le plus important de l’histoire du club est peut-être en train de commencer à s’écrire.

Avant l’embauche de l’ex-international français de 42 ans, le Bleu-blanc-noir avait déjà franchi un pas important dans sa quête d’amélioration en embauchant le directeur sportif Olivier Renard, un homme qui travaille discrètement, mais qui a la réputation d’être efficace.

Travail amorcé

Depuis un certain moment, certains partisans sur les réseaux sociaux grognaient parce que Henry était retourné en Europe plutôt que de rester à Montréal pour amorcer le boulot.

Mais doit-on rappeler qu’avec les outils technologiques modernes, la distance n’a plus d’importance ?

Il faudrait d’ailleurs être bien naïf pour penser que Henry ne prenait pas les bouchées doubles même s’il se trouvait de l’autre côté de l’Atlantique.

Avec sa réputation d’homme très rigoureux, on peut parier sans avoir peur de perdre sa chemise que Henry a vite compris les enjeux montréalais et qu’il a aussi sans doute profité de sa situation géographique pour faire du repérage en vue de la fenêtre de transfert de la MLS qui s’ouvrira le 12 février prochain.

Réseau

Lors de l’embauche de Rémi Garde, à l’automne 2017, on pressentait que son réseau de contacts bien établi en France et en Angleterre allait servir l’équipe.

Ce fut partiellement le cas. Sa présence a au moins permis d’obtenir Zachary Brault-Guillard en prêt. On peut aussi penser qu’il a eu un rôle à jouer dans l’arrivée de Rod Fanni et Bacary Sagna. On passera toutefois outre Harry Novillo.

Avec Henry, on parle de quelque chose de complètement différent. Non seulement a-t-il des contacts, mais sa seule présence peut permettre de convaincre des joueurs de tenter le coup.

Son rôle pourrait être important dans le recrutement même si c’est un dossier qui relève d’abord d’Olivier Renard.

Culture

Depuis plusieurs années, on parle d’établir une culture de club fort chez l’Impact.

Avec l’ajout d’hommes comme Olivier Renard et Thierry Henry, on est peut-être en voie d’y parvenir.

Pas de doute, avec Henry à la barre, les choses seront claires et les passagers ne seront pas tolérés même si Rémi Garde n’avait pas plus de patience pour les joueurs qui n’adhèrent pas complètement au concept mis en place.

Ainsi, on peut s’attendre à voir une équipe très disciplinée et cohérente sur le terrain, ce qui n’a pas toujours été le cas l’an passé.

Bénéfique

Par ailleurs, la présence de Henry comme entraîneur-chef risque d’être bénéfique pour certains joueurs.

C’est le cas notamment de Bojan Krkic dont il a été le coéquipier à Barcelone. Les deux hommes se connaissent et s’apprécient.

Après presque une demi-saison d’acclimatation à la MLS, le Catalan de 29 ans va y amorcer sa première saison complète et pourrait bien exploser sous la gouverne d’un homme qu’il apprécie et respecte.

Anthony Jackson-Hamel, qui a rarement joué la même partition que Rémi Garde, pourrait lui aussi profiter de la présence de Henry.

Le Québécois de 26 ans a le talent pour marquer des buts sur une base régulière dans cette ligue.

Dans son cas, il semble que la question soit plus de trouver la bonne chaise et Henry pourrait bien être celui qui lui permette de le faire.

Il en va de même pour Ballou Tabla si celui-ci revient à nouveau cette saison, ce qui n’est toujours pas confirmé.

Ayant pris des décisions teintées d’immaturité dans le passé, le jeune Montréalais pourrait bénéficier de la présence d’un mentor comme Henry.

Expérience

Le camp d’entraînement de l’Impact s’amorce dans moins d’une semaine avec comme premier objectif d’être prêt pour le quart de finale de la Ligue des champions dans un mois et demi.

On peut être certains que la seule présence de Thierry Henry va contribuer à mettre tout le monde en confiance et à installer un certain calme au sein du groupe.

Comme joueur, Henry a tout gagné, absolument tout. Que ce soit la Coupe du monde, l’Euro, la Ligue des champions, la Coupe du monde des clubs ou des championnats nationaux.

Avec un tel bagage d’expérience, il sait ce que ça prend pour gagner et c’est pourquoi, même si les choses ne bougent pas actuellement, il faut faire confiance au processus, et ce même si son passage à Monaco n’a pas été auréolé de succès.